AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When the madness lead the game...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Servus Malifatius
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 46
Age Roleplay + Sorts : 39 ans sorts 1 2 3 SPE
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 21/10/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
900/900  (900/900)
Points de mana:
800/800  (800/800)

MessageSujet: When the madness lead the game...   Mar 30 Déc - 22:48

suite de ce rp-ci : La mort de la mort

Glacial, suintant de moisissures et d'humidité, façade d'un quartier qui cachait sournoisement et avec une application presque psychanalytique, les vices les plus inavouables et les hontes les plus dégoutantes. Il était loin le visage radieux de cette ville historique et pleine de traditions où se mélangeaient les ridicules petits touristes, l'appareil photo à la main, et les geishas multicolores qui se donnaient grossièrement en spectacle. Kyoto n'était pas ce qu'elle semblait être.
Sous la croute plus ou moins infectée de sa surface se terraient la lie du peuple fière et respectueux...Les nécromants écartés...anges noires déchus, mis en exile parce que des imbéciles trop raisonnables avaient considéré qu'ils avaient poussé leurs expériences de mort un peu trop loin.
Quel gâchis...

C'est dans une de ces rues dont personne n'ose mentionner le nom que les ailes noires du corbeau se replièrent. L'obscurité sale ne parvenait pas complètement à cacher la pourriture dégoulinante des quelques loques, qu'on aurait eu bien du mal a appeler êtres humains.

La porte arquée d'un petit sanctuaire lugubre et délabré se laissa ouvrir dans un grincement sinistre. Les pieds nus du mauvais serviteur pataugèrent dans la souillasse vaseuse pour l'atteindre et disparurent derrière comme happés par le mal.
Lourd fardeaux que celui du fou, en ce jour de mort...
Comme une ombre il passa la petite cours parsemée de mauvaises herbes et d'arbres souffreteux.
Tout contre lui la froideur ballotait, ses bras se balançant au rythme des pas de son porteur, sa moitié.

Une lueur derrière les panneaux coulissant, dont le papier pendait tristement accueillit le mortel couple. C'est ici qu'ils se réuniraient à nouveau bientôt.


Ore desu! Kuso jiji, shigoto! hayaku!*

C'est moi! le vieux, du travail! Dépêche!


Quelques bruits de pas étouffés par les tatamis usés et le panneau s'ouvrit révélant un vieux décharné aux yeux transparent profondément enfoncés dans leurs orbites. Un kimono noir taché de salissures pour tout vêtement, il aurait fait pitié s'il n'avait pas fait peur. Il scruta les étrangers d'un regard impassible, un sourire malsain accroché à son visage scarifié.

Ha, dôzo gaijin...omoshiroi hômon ne...?*

Oui, entrez étrangers....intéressante visite n'est-ce pas?


Le fou afficha son habituel sourire carnassier, accueillant la remarque d'un air démentiel. Il serait plus déraisonné que la folie elle-même pour provoquer le corbeau en cette heure de réjouissant deuil. Jubilatoire que cette sensation qu'il ne connaissait pas, à la fois chatouillante de douleurs et étouffante d'inconnus délicieux.
Tout commençait...ou plutôt tout recommencerait... bientôt....derrière ces murs qui se refermaient à nouveau sur le couple, les cachant des regards indiscrets et des mauvais murmures.
Bientôt...bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Silver
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 27
Age Roleplay + Sorts : 34 ans sorts 1 2 3 4 MT1 SPE 1 2
Capacités Spéciales : Communion Clairvoyante - Occlumens - Force Accrue - 9 Nécromancies Affinité Mort et Sang -
Points Prestige : 3
Date d'inscription : 16/06/2006

Profil du Sorcier
Points de vie:
2292/2292  (2292/2292)
Points de mana:
2870/2870  (2870/2870)

MessageSujet: - Résurrection -   Lun 27 Avr - 20:07

C'était un soir noir.
Lui il était comme le reste de la nuit. De ses ailes légères il la porta jusqu'aux plus haut sommets des îles Japonaises. Ellana n'était plus, ou presque plus. Même si son esprit était enfin damné, sa peau douce frémissait encore au contact de la douceur démentielle. Il n'y a pas d'homme, capable de prodiguer à une femme ce qu'il lui fait éprouver. Le bras droit de Lord Voldemort est mort, en cette nuit pleine d'étoiles. Comme elle l'avait promis à Yuan, elle rejoint la voûte céleste. Mais elle n'est pas une étoile, dans ce tout d'immensité, la Mort n'est que le noir qui n'est comblé par rien, rien d'autre que la plus grande encore immensité du Fou. Ses doigts s'avancent vers sa nuque, la mort voudrait pouvoir soupirer, mais aucun son ne sort, ses yeux ne s'ouvrent plus. Dans quelle prison horrible l'a-t-on enfermée ? Alors que le fou continue de la déplacer, il semblerait que la belle soit ailleurs, égarée, un beau jouet, un joujou pour le diable.


-Ellana-

Son nom retentit dans les ténèbres.
La voilà agrippée à un mur. Mais ce mur est encastré dans un autre mur, qui lui même est encastré dans un autre mur. Serait-elle ? Non, non ! Elle ne le supporte plus. Ellana se crispe, se concentre, pose ses mains délicates et habiles sur l'une des parois de sa prison de briques. Tout explose. Maintenant elle sait ce qu'Eilane avait ressentit, belle, triste, coincée dans une prison de verre qui la sépare de son amour. Car Ellana est dans une prison dont la paroi est plus fine encore. Cette cloison, c'est la vie. Les deux mains à plat sur la surface vitrée, la belle observe le corbeau porter son corps. Elle tente de hurler, elle l'appel pour lui dire qu'elle est ici, mais il ne l'entend pas.


-Comment ? Je ne peux pas mourir ! Je ne suis pas morte !

Et elle tape de plus belle sur les parois, elle hurle de toute ses forces ! Ce petit bout de femme aux airs si fragiles, la voilà qui s'enrage, qui n'hésite pas à taper jusqu'à s'en fouler les deux poignets. Et il apparaît alors. L'homme en noir. Elle n'ose se tourner. Elle ignore qui il est mais il la terrorise déjà. Il l'appel, car l'homme en noir connaît son nom. Ellana accepte de se tourner, lentement.

-"Tu te décides enfin à me parler."

La Mort se sent trahie par ses pairs.
Si il est le diable, pourquoi a-t-il attendu tant de temps pour la rappeler à lui ? Mais il n'est pas le tout puissant que vénère Ellana. Il se dit son ange, un gardien, un ange gardien. Mais un ange sorti de l'ombre, un démon. Il lui tend la main, il veut danser avec elle. Ella refuse mais une force l'attire, ses pieds s'agitent, elle valse avec lui, elle ne le veut pas.


-Lâche moi tout de suite.

L'ombre devient fumante, l'homme en noir se met à hurler à s'en décrocher la mâchoire, il fond d'avoir posé les mains sur elle. Ellana porte la marque du Fou.

-Ellana-

La chaume du nécromant est une drôle de maison. Le genre de lieu où le couple dont même l'enfer ne veut plus apprécie de demeurer quelques heures. Et Ellana perd le contact avec celui qu'elle aime, son corps est rompu. Le nécromant n'est pas dupe, il attendait la visite du Fou, il attendait aussi avec hâte de goûter la Mort, pour lui redonner la vie. Sa punition, c'est de fouler ce monde comme une mortelle, et sa dette n'est pas payée. Le vieux fou, par des méthodes et des langues inconnues du corbeau, tente de ramener la belle à la vie, mais il y a une condition.

-Ellana-

Dans sa prison de verre elle désespère.
Elle est seule, elle a froid. Ellana traîne dans les limbes comme une âme en peine. La Mort n'est pas Morte. Car en elle vit quelque chose, quelque chose qui n'est pas mort non plus. Et c'est ce dont use le nécromant. Peu à peu, Ellana entend le vieux fou dans sa tête, elle sent posé sur elle le regarde l'oiseau, du jeune fou. Il y a deux fous ? Un vieux et un plus jeune ? Non. Il y a démence morbide et Folie de Mort. Là est toute la différence. Une main se tend. Ellana hésite à la saisir. Mais le vieux nécromant lui parle et avant de revenir à elle, la Mort doit lui répondre.


-J'accepte le marché.

-Ellana-

Tout est sombre.
Son corps lui fait horriblement mal. Cela commença par un picotement dans les doigts, par la sensation d'une pulsation légère qui lui irrite le bras. Puis ça remonte, ça remonte, ses yeux s'ouvrent d'un coup, reflétant encore la lumière qui l'a mise à défaut. Elle inspire, sa poitrine se gonfle. Puis elle se dégonfle. Ses orteils remuent, ses narines s'élargissent, puis se resserrent. Mais alors qu'elle regarde à nouveau autour d'elle, le monde semble changé, les choses ne sont plus les mêmes. Ou peut être est-ce elle qui a changé ? Ellana voudrait froncer les sourcils, elle ignore qui elle est. Elle ignore ce qui l'entoure, seul un visage la fait sourire, elle le fixe, une lueur de Mort habite encore son regard, le Fou sait qu'il ne l'a pas perdue. Elle ignore pourquoi, mais la Mort aime son visage, c'est lui. Son élu. Un dernier murmure délicat berce sa naissance.


-Ellana ...-

C'est la Résurrection de la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/viewtopic.forum?p=42484#4248
 
When the madness lead the game...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Let Love Lead The Way [PV]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Madness [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: