AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une option coefficient 92 mais un peu risquée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gus Krauss
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 5
Age Roleplay + Sorts : 73 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Une option coefficient 92 mais un peu risquée.   Lun 29 Sep - 18:24

"Pardi moussaillons mais qu’est ce que ce raffuts ? Vous vous êtes cru dans un cour de la vieille pouliche de « je sais plus ce qu’elle enseigne » ? Alors maintenant vous allez fermer ce qui vous sert de clac merde et m’écouter. On n’est pas la pour apprendre à se servir d’une branche ici, on va se servir de ce dont vous ignorez l’existence c'est-à-dire vos muscles."

Le vieux Gus comme il serait bientôt surnommé par ses tendres et chéris élèves d’un coup de rame (bah ouais lui il n’a pas une baguette il a une rame pour faire les sorts) fit apparaitre ce que l’on pourrait nommer comme étant une sorte de parcours du combattant ou je devrais plutôt dire parcours de la mort étant donné la difficulté que dis je ? L’impossibilité d’exécution de ce dernier. Le matelot sénile n’était pas la en effet pour leur apprendre
ni la couture,
ni la broderie,
ni la dentelle,
ni l’art de la rhétorique,
ni comment arroser une fleur,
ni savoir comment 2 + 2 = 5,
ni apprendre les bonnes manières,
ni. ni. ni. ni. ni.

(Nini est une petite abeille qui aimmmmmmeuuuh butiner les fleurs la semaine et faire du miel le weekend)


Il était la pour leur
apprendre la baston,
comment pourrir un méchant qui pue avec un ongle incarné,
comment faire du hachis par mantier avec leur cervelle,


en gros il était la pour leur apprendre la survie.


Pourquoi prendre une option qui pourrait vous causez la mort me direz vous ? bah tout simplement parce que c’est coefficient 92 et que si tu arriver avec tes deux bras et tes deux jambes tu as 20, s’il te reste le bras gauche tu as 6, si tu as réussi à sauver les deux bras mais pas les jambes tu as 15 etc. etc.

« toi là, tu vas être le premier à commencer, j’aime pas ta gueule de jeune premier».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une option coefficient 92 mais un peu risquée.   Lun 29 Sep - 22:59

Le cours de sport ou l’apogée de l’humiliation.
Oui, fidèles spectateurs, Calintz Ximenes, Serpentard digne de sa maison, assistait bien au cours de sport de l’excentrique et complètement timbré professeur Gus. Oui, bah quand on s’appelle Gus, donner un surnom relève de l’absurdité, le prénom se suffisant à lui-même. Bref. Donc la chute de l’honorable et honoré Calintz. Le jeune Serpentard, si fier, était en train de subir l’un des revers les plus cuisants de sa jeune existence. Déjà le cours de soin aux créatures magiques avait été dur à avaler, surtout aux côtés de Lou qui semblait vouer un amour hors du commun aux bestioles en tout genre ( d’ailleurs Calintz avait dans l’idée de lui en offrir un sous peu ), et Calintz avait gardé le silence la plupart du temps, essayant de se faire le moins remarquer possible. Mais là… c’était le bouquet. Participer à un cours de sport en compagnie du Péril Jaune, le tout sous la tutelle d’un capitaine de navire échoué, eh bah ça faisait très mal au petit cœur du violet. Vraiment très mal.
Mais ce qui avait fait encore plus mal, c’est la pique que lui avait lancé Lou un peu plus tôt dans la semaine. Enfin, ça n’avait pas vraiment fait mal, à vrai dire plus rien de ce que pouvait lui faire le Pouffy ne lui faisait mal maintenant ( même plus les coups de tête, c’est dire ), mais ça avait titillé son ego. Et comme imbécile, Calintz s’était inscrit au cours du fameux Gus, laissant par la même Lou gagner. Enfin, il serait toujours temps de se venger.
Peeeerpétuel recommencement.

Ouais, bah c’est pas la foule.

Grand soulagement pour le violet, d’ailleurs, cela éviterait peut-être que sa présence en cours ne se répande trop vite dans l’école ( non Calintz n’est pas persuadé que le monde tourne autour de lui ), quoique pas sur, rien qu’à imaginer le sourire narquois que devaient former les lèvres de Lou, ça passerait pas. De toute façon, le violet et son corps parfait, enfin presque depuis qu’il était marqué comme un vulgaire bœuf, n’avaient pas besoin de ce cours de sport, qui allait sûrement plus tourner en règlement de compte qu’autre chose d’ailleurs. Or le combat, Calintz commençait à sévèrement maîtriser avec la mirabelle qui le suivait en permanence ( ça c’est Lou et c’est super chou « mirabelle » ).
Peeeerpétuel recommencement.

C’moi le jeune premier ? Non, il est sérieux là ?

Calintz jeta un rapide coup d’œil au pirate et au parcours du suicidaire qui les attendait. Fosses, bestioles en tout genre, piques, verre, écharpes, limes à ongles ( oui encore ! ) et autres ustensiles de cuisine. Euh… après réflexion. Non. Le prof avait fait les choses bien, et seul un dépressif aveugle aurait accepté de se lancer dans ce délire. C'était purement et simplement du suicide. Le violet décida alors que le prof était trop vieux et aveugle pour avoir désigné quelqu’un en particulier et que la substitution passerait inaperçue. Aussi, d’un habile coup de coude entre les côtes, Calintz propulsa Lou sur le devant de la scène.


Allez Lou, j’te soutiens ! Montre nous ce que tu sais faire !

Heureusement que l’on ne leur demandait pas de travailler en équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Lou
Invité



MessageSujet: Re: Une option coefficient 92 mais un peu risquée.   Mar 18 Nov - 10:48

Conformément à ses habitudes, Lou n’écoutait absolument rien de ce qu’il se passait dans le cours, les yeux fixés sur les nuages, l’air très absorbé dans sa contemplation. Il était juste en train de déplorer le manque de chaises et de tables pour s’écrouler dessus ( histoire de terminer la nuit quoi, comme dans les autres matières ) quand le coude pointu de Calintz prit contact avec un des innombrables bleus qu’il lui avait laissé aux côtes ( Calintz était un homme violent, absolument, et le fréquenter mettait sans doute en danger la santé du pauvre Poufsouffle alors que l’affreux Violet faisait croire le contraire ! ). Bref, une fois poussé sur le devant de la scène, tout le monde eut l’air de dire qu’il savait sûrement ce qu’il y avait à faire ( c’était pas le cas forcément sinon ç’aurait été trop simple ). Dans le doute, le Poufsouffle prit un air franchement hésitant, parcourant du regard les divers objets tranchants / pointus / rouillés / troués / dentelés / barbelés / et autres joyeusetés, une main lui grattant la nuque. Il croisa le regard de Calintz, qui attendait impatiemment de savoir s’il était capable d’aller se suicider parmi cet amas de dangers ( oui parce que pour Lou ça s’apparentait à du suicide. Mettez-le devant une étagère, il finira forcément par se la prendre sur la tête, obligé. Alors là, avec tous ces objets dangereux … Du suicide. )
Il pointa du doigt sur le visage du Serpentard, accusateur et tout ébouriffé de colère qu’il ne croie pas à ses capacités ( oui quoi, il avait aussi droit à un peu de soutien ce pauvre Lou des fois ! ) :


« J’en suis capable, Ximenes, et en chantant même ! »

Le truc incroyable c’est qu’il aime bien chanter alors que la chanson ne l’aime pas. Bon okay, il est pas persuadé d’être très juste et d’avoir une voix aussi agile qu’un singe-araignée ( et il fait bien, parce que c’est plutôt rhinocéros qui s’est pété une patte sa voix … ), mais il adore chanter quand même. Pourtant ça fait râler même son dragon miniature ( une brave bête qui le supporte tant qu’il ne chante pas ), et Korri, et Calintz et … Bref tout le monde. Mais ça n’empêchera pas Lou Taylor de chanter, mieux, ça leur fera les pieds.
Bref, donc Lou alias « Jeune Premier » part en courant à travers les râpes à fromage, les limes à ongles, les tournevis rouillés et ce genre de choses ( je vous jure ses parents seraient là ils seraient à la limite de l’implosion genre « LOUUUUUU NE COURS PAAAAAS » ). Mais bon, Lou n’a jamais trop écouté ses parents, et il court vers une palissade ( il est censé grimper dessus, et passer de l’autre côté ensuite ). Notons au passage qu’il a oublié de chanter et c’est pas plus mal pour le bien de tout le monde.
Lou se jeta donc avec conviction contre la palissade, qui en trembla sérieusement ( et un blaireau lancé à pleine vitesse, un, il avait peut-être pour projet de détruire le parcours pour que ça soit plus facile à passer ) et enfonça ses petits ongles hargneux dans le bois. Et si sur un type normal c’est pas suffisant, sur Lou Taylor si, surtout quand Calintz l’avait énervé.
Notre Péril Jaune arriva donc en haut de sa palissade, très fier de lui. La descente fut un poil plus rapide, puisque Lou bascula avec une grâce toute relative dans un piaulement mécontent ( il avait oublié que s’il s’appuyait sur ses cuisses au bois, a priori le haut de son corps serait plus lourd qu’une partie de ses jambes, et qu’il était plus que probable qu’il tombe en avant ).
Un coup sourd ( il avait envoyé son pied dans la palissade pour se venger en fait ) retentit assorti d’un :


« Tiens-toi tranquille, suppôt de Calintz ! »

Nouvelle preuve que le Violet poursuit autant Lou que l’inverse est vrai. Bref, le Poufsouffle pas découragé par l’épreuve de la palissade, va s’entraîner sur celle de la planche en bois. Le principe est très simple : un rondin, une planche dessus, en avançant on fait basculer, vraiment rien de très exceptionnel ( même les hypogriffes apprenaient à passer ce genre de trucs ). Là où le prof fou avait compliqué l’affaire, c’est en rajoutant des boîtes de conserve rouillées, des couteaux de cuisine capables de trancher le pied de Lou d’un coup d’un seul ( ou alors c’était lui qui se faisait des films ), des aiguilles soigneusement plantées dans le bois … Bref, il ne restait que des espaces très réduits où poser ses pieds, et en plus fallait garder l’équilibre sur la planche lorsqu’elle basculerait.
Avec la douceur et la subtilité dont faisait preuve Lou, et sa capacité à se faire mal sur les objets dangereux qui traînaient, on pouvait craindre le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une option coefficient 92 mais un peu risquée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une option coefficient 92 mais un peu risquée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: