AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfin seule, à ses côtés ... {PV}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Medisse
Invité



MessageSujet: Enfin seule, à ses côtés ... {PV}   Mer 13 Aoû - 14:20

Medisse et Rudolf était là, ils venaient tous les deux de la salle commune des poufsouffle telle était leur maison. Main dans la main, Medisse tremblait, malgré ce doux air chaux qui lui caressait le visage, elle sentait un vent froid, passer dans son dos, elle se rendit compte qu’elle n’était pas la seul donc elle enlaça Rudolf du plus qu’elle put, avant de lancer un sort pour y faire sortir deux manteaux d’hiver bien chaud. Au moins là, ils ne sentiront pas la fraîcheur qui faisait réellement. Elle mit un des deux blousons à Rudolf, avec douceur et enfila ensuite le siens, ce qu’elle venait de faire lui fit penser à quelque chose mais il fallait l’accord de Rudolf car ce n’était pas chose facile, la jeune fille voulait faire apparaître un tente pour pouvoir passer la nuit avec le jeune homme dans le parc, ce serai quelque chose de tellement agréable et réchauffant de passer la nuit en compagnie de son petit ami.

Veux tu que l’on passe cette nuit fraîche dans une toile de tente, on serait à l’abri et tous les deux, sa ne serai pas magnifique ?

Ils continuèrent à avancer et Medisse sortie un MP3 de sa poche, elle adorait écouter la musique.
Nirvana, Marilyn Manson, Pixies, Mademoiselle K, … et toute les musiques qu’elle aimait.


Tu veux ?

Lui demanda t’elle en lui faisant voir l’oreillette.
La jeune fille fredonna une douce mélodie qui l’a fit frissonner de bonheur, quelle sensation exaltante. Quand elle vit un arbre, elle alla s’asseoir au pied du tronc suivit par Rudolf, ils se prirent dans les bras l’un de l’autre, sans que personne ne soit là. Enfin, tous les deux seuls, c’est ce que Medisse voulait, elle passa doucement sa main sous le manteau de Rudolf pour pouvoir être plus au chaud et aussi pour y voir la réaction du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Rudolf Himmer
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 187
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Enfin seule, à ses côtés ... {PV}   Lun 25 Aoû - 19:52

Rudolf, en compagnie de Medisse, était descendu. Le choc avait été rude pour lui lorsque il était passé de la chaleur de l'école au froid de dehors. Mais avec la chaleur de sa petite amie collée contre lui, cela l'avait réchauffé vite fait. Le jeune homme se sentait si bien maintenant, comme jamais il ne l'avait été. Cela faisait tant de bien de se sentir aimé. Ses autres petites amies s'étaient amusées avec lui et l'avaient toutes plaquées au bout d'un mois maximum. Avec Medisse, c'était différent. Elle était si gentille, si aimante, si diférente des autres, et surtout... remarquablement jolie, à l'intérieur comme à l'extérieur. Le Poufsouffle l'embrassa à nouveau. La douceur des lèvres de la jeune fille rendait Rudolf envoûté. Oui, envoûté par la jeune femme. A la proposition de sa petite amie, Rudolf ne sut quoi dire. Cela lui faisait un peu peur de rester toute une nuit dans le grand froid. Elle réédita sa question. Après tout, Medisse serait là pour le réchauffer. Il souria quand il pensa à eux deux tels les ours, collés pour se réchauffer. Sauf que là, à la place de la grotte, il y aurait une tente.

C'est d'acord. Une bonne nuit dans une tente, rien que nous deux... Même si on se connaît depuis un jour seulement, je trouve cela sérieux.

Rudolf trouva un coin tranquille, pour eux deux. Il sortit sa baguette. Un gros insecte était par terre. Il le pointa, et s'exclama. Ferre Tente. Le résultat fût pittoresque. Apparût une toile ne tenant pas seule, déchiré en quelques endroits. Cela s'expliquait par le tremblement de sa main. Oui, il avait tremblé au moment de lancer le sort. Il rebrandit la baguette et poussa son poignet vers la gauche pour s'exclamer à nouveau haut et fort. Manmisi. Le gros insecte refit son apparition. Rudolf retenta l'expérience plusieurs fois. Toujour le même résultat... Le jeune homme décida de se retourner vers sa chérie.

Euh, tu voudrais pas essayer. Toi qui est un vrai chaudron de chaleur, tu ne trembleras pas au moins. Hé hé, je sais, je cherche des excuses...

Les deux amoureux s'assirent ensuite ensemble au pied d'un arbre. Le gros manteau le réchauffa. Il remercia sa petite amie chaleureusement, d'un long baiser. Lorsqu'elle lui passa la main sous son manteau, un long frisson s'empara de lui. Oh, que cela fesait du bien. Il l'embrassa et lui passa une main dans les cheveux. Il osa la caresser. Car sa timidité le retenait un peu. Mais, petit à petit, il se lâchait avec elle. Tout en l'embrassant langoureusement, il lui passa sa main dans le dos. Une nuit qui s'annonçait chaleureuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin seule, à ses côtés ... {PV}   Mer 27 Aoû - 13:55

Medisse était quelque peu fatiguée, elle avait besoin de l’épaule de Rudolf pour se poser, se qu’elle fit de suite, elle n’avait pas froid grâce à la chaleur humaine à eux deux, c’était bon d’être là, en amoureux.
Rudolf pointa sa baguette à un endroit tranquille pour qu’ils ne puissent pas se faire repérer par la brigade, … et c’était bien plus confortable et appréciable d’être non repérable pour cette fois car habituellement, deux personnes qui s’aimait ne pouvait pas avoir quelque moments d’intimité, il y a tellement de monde à Poudlard. Mais pour revenir sur le jeune homme essayant de faire apparaître la tente, je dis bien essayer car il n’y aboutissait pas, Medisse riait joyeusement, sans forcément se moquer, elle le trouvait si … drôle et à la fois sérieux, il était adorable, à croquer, elle n’aurait aucune envie de le tromper ou quoi que ce soit, car Rudolf était son idéal, et le quitter pour atterrir ou, et pis pourquoi penser à ça ? Car cela n’arrivera pas.


Non, mais tu crois que je vais t’aider, tu rigoles là.
Medisse ria encore de plus belle mais se calma pour dire ce qu’elle allait réellement faire.
Mais oui, ne fais pas cette tête de déterrer, je vais t’aider.
*sourire*

La jeune femme pointa à son tour sa baguette, et la tente apparut à la perfection, elle n’avait ni trembler, ni choisis le mauvais endroit, ce qui voulait dire, que c’était parfait pour passer cette merveilleuse nuit dans cette toile. Les baisers n’était plus compté car il y en avait des tas, et de plus en plus langoureux et donner avec passion, Medisse aimait beaucoup cela en compagnie de son nouveau et dernier petit ami.
Enfin bien assis sur le sol, juste à côté de leur tente, Rudolf rendit l’effleurement de Medisse par de douce caresse dans le dos. Les deux tourtereaux apprenaient maintenant à se connaître plus intimement, sans garder la timidité qui était chaque fois présente avant.
Medisse avait la gorge sèche et avait soif mais pas d’eau mais d’autre chose qui était interdit dans l’école, quel dommage, elle aurait tant voulu sentir le goût d’alcool fruité, passé sur sa langue et ensuite dans sa gorge ou encore mieux embrasser Rudolf avec.

Mmh, je ne sais pas ce qu’il penserait de moi, si je lui demandais ? Bon je me lance.

Euh … Rudolf, est ce que tu connais la Vodka, tu sais cette délice d’alcool moldu dont tout le monde raffole ou de la desperado ? Je vais t’avouer que j’aimerais en posséder en ce moment, mais toi, veux tu ?

Elle trouvait excitant, l’esprit de se faire choper en pleine nuit avec une toile, et de l’alcool mais en y repensant, c’est grand risque de se faire bannir de l’école mais Medisse avait une tentation effroyable. Dans Medisse, il n’y avait pas l’ange qui disait de ne pas faire ci et ça, il y avait que le diable qui était tout simplement elle, il était si incitant qu’elle faisait tout franchissement de règles mais il fallait attendre l’avis de son petit ami.
La jeune femme ne fumait pas mais prenait plaisir à ce genre de boisson qui se trouvaient que dans le monde des moldu mais peut importe, elle arrivait à en avoir par une amie qui avait des parents moldu. Sans cogiter trop longtemps, elle pensa à sa guitare qui sera la bienvenue pour cette nuit et particulièrement pour la soirée, qui serait envahi par la douceur et le bien être des deux amoureux.


Accio Guitare

Elle l’attrapa, la house recouvrait encore l’instrument, qu’elle débarrassait de la protection sans se hâter de trop, elle n’était pas là pour se presser comme il fallait le faire dans les journées de cours. La jeune fille posa ensuite la house noir sur l’herbe, juste à côté d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Rudolf Himmer
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 187
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Enfin seule, à ses côtés ... {PV}   Mer 27 Aoû - 17:23

Rudolf regarda Medisse d'un air stupéfait. Il était attéré par la perfection du sort de sa petite chérie. Cela le rabaissait un peu mais ne le gênait pas, tant que ça venait d'elle. Le jeune homme se leva, applaudissa et l'embrassa sur la tempe, pour être assez près de son oreille et lui chuchoter quelques mots.

Parfait, ce que tu viens de faire. Dis, tu pourras... me montrer comment faire?

Le grand brun avait baissé de ton pour montrer la honte de la situation. Si quelqu'un les épiait, il ne voulait pas paraître pour un minable. Rudolf fit ensuite le tour de la tente pour la tester. Ses mains touchèrent la toile, assez solide pour le temps qui régnait. De plus, elle était apparue avec les piquets déjà plantés, ce qui l'empêcherait, enfin le dispenserait de monter la toile. Car en cet instant, une flemme intense le prenait. Mais bon, il ne laisserait jamais Medisse tout faire. Car si un jour ils venaient à vivre dans un même foyer, ce qu'il espérait d'ailleurs, Medisse ne devait pas tenir le rôle de femme au foyer. Ah, de douces pensées s'immisçaient dans l'esprit de Rudolf, mais avant cela, il faudrait trimer pour réussir, et surtout, entretenir ce couple magnifique. Après avoir fait le tour de la tente, le Poufsouffle prit sa petite amie dans ses bras et la porta jusqu'au pied d'un arbre. Medisse lui fit part de ses envies d'alcool, ce qui l'intrigua. Apparement, elle appréciait l'alcool.

Bien sûr que je connais l'alcol moldu. J'en connais même beaucoup. Gern m'envoie des paquets de temps en temps... Mais j'avoue que je préfère la liqueur de noix de coco. C'est de loin ce que je préfère. Son goût est si bon, et on sent juste le goût de l'alcool pour relever l'arômle de noix de coco. Cela ne me gênerait pas d'en consommer, j'avoue. Bois-tu souvent?

Rudolf la regarda s'emparer de sa guitare et la défaire de sa housse. Il souria car les mélodies de Medisse étaient sublimes à l'oreille. Un petit morceau de sa petite amie lui ferait le plus grand bien.

Que veux-tu me chanter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin seule, à ses côtés ... {PV}   Lun 1 Sep - 18:35

Le regard au large, elle pensait … Rudolf était merveilleux, l’homme idéal, pourquoi était il seul, sans petit amie, exceptionnel comme il est, en tout cas cela était tant mieux pour elle, tant pis pour les autres. Pour une fois qu’il y avait ici quelqu’un de rechercher et d’à part.
Souvent, elle était là immobile attendant que sa vienne et laissait passer sous son nez toute les occasions rêver mais il ne fallait pas le regretter car Medisse était une personne difficile sans être non plus trop bilieuse. Le vent venait effleurer ses doux cheveux noirs.
Le sort qu’elle avait jeter quelque minute auparavant, avait étonné Rudolf, cela ce distinguait, une lueur sur son visage juste pour cela, peut être impressionnant mais Medisse ne s’était pas tellement appliquée pourtant. Le jeune homme osa même poser la question de lui faire voir comment avait elle fait. Pour celle-ci, un sourire apparut sur ses lèvres.


Ok, tu veux maintenant, ça ira plus vite.
C’est facile, en 5 minutes ton sort sera réalisé avec expertise.


Medisse rigola en s’imaginant des tentes en masse, s’entassant les une sur les autres qui proviendrait de la baguette de Rudolf. Laissant cette idiotie envahir son esprit, Medisse était dans les nuages, c’était comme une brume qui bloquait le passage de sa vue car elle était trop épaisse. Pour revenir dans la réalité, Rudolf lui était en train de tester la tente, enfin si on peut dire sa, il vérifiait l’état. Quand Medisse, revint sur terre, elle vit le jeune homme hasarder la tente, il se fit rejoindre par la guitariste qui avait enfin finie de rêver ses contraires. La tente était bien plantée dans la terre, mais seulement un piquet ressortait, sur lequel, elle y posa sa converse noir, en engloutissant le tuteur en sol. Cette soirée allait se passer à merveille, Rudolf aimait l’alcool tout comme Medisse même si elle savait s’abstenir pour ne pas gâcher les moments qu’elle aimait.

Euh … moi je bois pour les occasions ou alors quand j’en ai vraiment envie, mais j’arrive à modérer ces envies soudaines. Dis la liqueur de noix de coco, ne serait pas la smirnoff ? Je n’en ai encore jamais vu mais j’ai vu son coloris blanc donc je suppose … Autrement, moi ce que je préfère, c’est la Vodka dans tout ça, mais j’aimerais goûter de la Vodka, alors …

Son alors, possédait ce qui va suivre.

Accio Vodka.

Elle attrapa la bouteille en vol pour ne pas qu’elle se frécasse par terre, cependant la jeune fille ne pouvait pas avoir la smirnoff parce qu’elle n’es possédait pas, elle se retourna vers Rudolf.

Est-ce que tu aurais de la smirnoff ?
Parce que moi, je n’en ai pas donc le sort Accio de fonctionnerais pas pour ce genre de chose, à moins que … veux tu que j’essaie quand même.


Medisse avait hâte qu’il soit tard, et que les deux entre dans la tente, avec leurs bouteilles.
Mais avant cela, il fallait qu’il y installe un matelas ainsi que une couverture les couvrant de la fraîcheur de dehors.


Accio matelas.
Accio couverture d’hiver.


Voilà, il n’y avait plus qu’a les mettre dans la toile et ça serai près mais avant cela, Medisse allait jouer un morceau avec sa guitare, c’était celui qu’elle avait créer avec Rudolf, il y avait quelques heures.

Je vais essayer de te jouer celle qu’on à créer ensemble ce midi, j’ai trouver des accords de guitare allant avec ces belles paroles, même si je trouve quelque morceau qui sont de moi un peu moins bien que ce que tu as fais.

Elle positionna correctement son instrument sur ses cuisses et commença la musique.

On fait de la terre un enfer, de la vie un paradis.
On choisit notre vieille histoire comme espoir, et notre vieux présent comme étant alarmant.
On cherche à retrouver notre vieux passé et à exposer en une belle peinture, notre proche futur.
On ressent comme un désir pressant, celui de remonter le temps.
Effectivement, on en éprouve tous cela, quand une chose regrettable nous arrives.
Si cela, pourrait être possible, il y retournerait, dans ce passé, trop vite vécu.
Mais hélas, l’avenir est l’avenir et le passé, le passé.
Ce sont deux mots qui ne peuvent se compléter.
Hélas, même les nouvelles technologies ne nous permettent pas de pouvoir retourner dans le passé de notre vie.
Tout cela est horrible, mais le passé est une chose immobile, on ne peut y retourner.
Seul le futur nous est réservé.
Mais dans notre futur, que peut il nous arriver ?
Du bonheur ou du malheur, le choix est rare mais tout cela nous permet d’avancer.
De nous donner caractère, et selon on a besoin.
Alors, il ne faut rien regretter et tout miser dans l’avenir.
Cela est bien plus naturel que de vouloir retourner dans un passé immobile qui ne pourra jamais changer.
Oui, ce futur, nous pouvons le changer, nous avons la force de le modifier.
Le passé, lui, est figé, et nous ne pouvons rien tenter.
Que faire dans ce cas-là à part patienter et regarder ce qui va se passer.
Nous vivons dans un monde qui dépend de nos actions et qui peut être détruit par nos trahisons.

Et voilà, le résultat de ce qu’on a créer, je trouve ça bien, mais j’ai fais quelque petite correction rapide, pour éviter les répétitions.
Autrement, pour ce qui est de la guitare, j’ai essayée de prendre des accords assez facile mais original.


En attendant l’avis de Rudolf, elle posa sa guitare et prit le matelas pour le placer à l’intérieur de la toile, ainsi que la couette.
Revenir en haut Aller en bas
Rudolf Himmer
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 187
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Points Prestige : 2
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Enfin seule, à ses côtés ... {PV}   Mar 2 Sep - 15:29

Rudolf tenta plusieurs fois de faire apparaître une tente après que Medisse lui ai expliqué comment faire auparavant. Il fallut bien une vingtaine de tentatives avant que l'on puisse voir une vraie tente, tout de même bien moins confortable que celle sortie de la baguette de la Poufsouffle. Le jeune homme fût tout de même satisfait du résultat et souria de plaisir. Il embrassa Medisse pour son aide, cette fois sur la joue, comme si c'était une amie qui lui avait appris à le faire.

Merci pour cet apprentissage. Peut-être que tu pourrais faire prof avec toutes les qualités que tu possèdes. Tes sorts sont toujours parfaits. Tu es sereine. C'est peut-être ce qui me manque, la sérénité. Et aussi le talent après tout. Enfin, merci de ton aide qui m'a permis de m'améliorer. Dorénavant, je ferais plus attention à la tenue de ma baguette et à mon regard. Et aussi, ne pas trembler, car c'est ce que je fais souvent. T'es vraiment la meilleure!

Sur cette exclamation de joie, Rudolf se saisit de sa petite amie en l'embrassant longuement. Ah, quelle joie de se trouver avec elle. Car aucune autre personne n'était d'une gentillesse égale, aucune n'était donnante d'autant d'amour. Ah, tout allait bien depuis cet après-midi magique. Rien ne pourrait le malmener ce jour-là. Si ce n'était le concierge qui l'arracherait à sa bien-aimée et le priverait d'une douce nuit dans les bras de sa magnifique déesse.
Après son apprentissage, Medisse fit venir de la Vodka à elle. Ce n'était pas l'alcool préféré du jeune garçon, loin de là, quand bu sans autre composant. Il était donc indispensable de rajouter un autre liquide dans la boisson de sa chérie.


Mmh, j'ai bien de la liqueur de malabar. Si tu veux, je te fais un shooter. Attends, je vais essayer.

Accio Liqueur de malabar! Accio Verres

Comme prévu, il intercepta la bouteille contenant le précieux liquide. Le garçon prit un verre et le remplit au trois quart de vodka. Ensuite il y rajouta la liqueur qu'il sentit avant de la verser. Mmh, un délicieux parfum lui monta au nez. Rudolf souria et tendit le verre à Medisse.

En espérant que ça te plaise. Parce que tout le monde n'aime pas ce délicieux breuvage.

Ensuite, le Poufsouffle l'aida à installer le matelas et les couvertures. C'était un matelas deux places. Ainsi, avec eux deux plus les couvertures, ils n'auraient pas froid, mais alors vraiment pas. Cela serait même une douce chaleur qui les envahirait. Après l'installation, Medisse lui joua un air, celui qu'ils avaient composé dans le parc dans l'après-midi. A la fin de la chanson, Rudolf applaudit et félicita Medisse d'un baiser.

Tu sais, ce n'est pas MA chanson. C'est la notre en quelque sorte. Car tu m'as aidé à chercher les paroles et en plus, tu l'a joué à la guitare avec les accords et tout, de façon magnifique, en plus. Je pense même que c'est TA chanson en grande partie. Je suis sûr que tes autres compositions sont toutes aussi belles. Something in the way, déjà, était sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin seule, à ses côtés ... {PV}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin seule, à ses côtés ... {PV}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Buffy Summers • Elle est la seule, elle est l'élue... Enfin ce n'est plus très vrai.
» En a marre de rester seule tous les soirs
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: