AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Tibet* Un matin au Tibet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenzin Lobsang
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 14
Age Roleplay + Sorts : 12 ans sorts 1
Capacités Spéciales : Charmeur Visuel
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: *Tibet* Un matin au Tibet   Lun 7 Juil - 16:28

Hj : ce post fait suite aux évènements qui se sont déroulés ici « une nuit au tibet »
ainsi qu’à la bataille qui s’est déroulé à Londres entre l’ordre du phénix et les mangemorts



La cour du monastère si vivante à l’habitude, les paysans l’avaient trouvé déserte en arrivant ce jour ci, déserte et ravagée. Des éclats de pierre arrachés des murs, des morceaux rouge et safrans de robes déchirées et du sang répandu. Les pèlerins médusés mirent du temps à sortir de leur hébétude et entreprirent de chercher quelques survivants, une trace des moines dont aucun corps ne paraissait devant eux. Ils ne trouvèrent finalement que Tenzin et son mutisme, Tenzin et ce charnier, les corps alignés de tout ces frères les visages trop souvent dévorés par une terreur ignoble, loin de la sérénité qui les nimbait d’ordinaire, un masque hideux qu’ils emporteraient jusqu’une nouvelle incarnation, tout n’est que cycle dans les montagnes du Tibet.

Au début les paysans furent effrayés par cet enfant que les moines chérissaient, le seul enfant que ce monastère avait accueilli, ses bras et ses jambes aussi bien couverts du sang des morts, et la vérité se fit jour, il les avait traîné tous au dehors, un par un, combien de temps lui avait il fallu ? Des heures peut être des jours, même si les visiteurs ne savaient rien des sorciers ils virent sans mal que Tenzin n’avait usé de rien d’autre que de ses bras rougis par le froid.

Il n’eut pas un mot lorsque les vivants apparurent, il n’y en avait guère le besoin, mais ils participeraient avec lui à ces derniers instants de deuil, la mort n’est qu’un état de l’existence, mais un regard, un seul regard et ils le suivirent tous. Il y avait peu de bois dans la lamasserie mais il fallait en trouver assez pour inhumer les frères trépassés, il n’y eut pas un mot, mais tous savaient ce qu’il fallait faire, comme une simple impulsion, une juste direction. Il était évident qu’elle n’émanait pas d’eux-mêmes mais que faire d’autre que suivre la suggestion des yeux sereins de l’enfant rescapé ? et ils se mirent à pied d’œuvre, oh, il ne fallut guère de temps pour parvenir au résultat voulu mais aucun ne ménagea sa peine, et quand finalement les flammes libérèrent les morts, les paysans étaient toujours là les yeux plongés dans le reflet du bûcher sur les pupilles du moinillon, jusqu’à ce qu’un par un ils furent remerciés, lorsqu’il relâcha son emprise. Il n’y eut pas un mot, rien qu’un regard ce jour à la lamasserie, un regard d’enfant qui avait vu tant de morts et qui pourtant brillait d’une innocence qui n’avait rien de naïve, une incitation à faire ce qu’il fallait.

Désormais seul, Tenzin contempla le temple en ruine, il avait de nombreuses heures encore avant la nuit, il entreprit de tout nettoyer, il aurait pu bien sûr inciter les paysans à l’y aider mais ils avaient aussi leur vies, leurs familles et leur champs, le monastère était sa responsabilité après tout. Non pas vraiment mais il y avait beaucoup à faire. Il lui fallu des heures, peut être même des jours pour qu’enfin s’efface le sang de la cour, et les débris de pierre, les offrandes de nourriture ne dureraient plus si longtemps cependant, sans ses frères moines, les villageois oublieraient vite cet endroit jusqu’à ce qu’une nouvelle fratrie l’occupe, au Tibet, la vie est un cycle mais quelque part Tenzin avait senti qu’il avait mit un pied hors de cette roue.

Et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neige Tia Dalma
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 284
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   Mar 8 Juil - 11:50

Elle avait à peine quitté les quartiers de l'ordre du phénix qu'elle sut exactement où il lui fallait aller maintenant.
L'âme du maintre dont elle avait partagé l'agonie lui avait transmis ses dernières images, ses dernières peurs, ses derniers doutes et ses dernières volontés. Elle avait vu, alors que la mort déchirait leurs deux corps, l'enfant revenir au monatère, au milieu du charnier. Elle avait vu l'innocent qu'elle devrait désormais protéger, jusqu'à la fin, quoi qu'en disent les guerriers qui l'accusaient. Il lui avait transmis par delà la mort sa volonté, et son devoir, envers l'enfant qu'il aimait.
Et ce voyage l'emmènerait jusqu'au toit du monde.

Privée de sa magie, la digne et élégante sorcière vaudou subit les conversations du chauffeur de taxi, les files d'attente à l'aéroport, les escales, les bébés hurlant dans l'avion, les contrôles de sécurité à la douane... Et la longue marche pour monter jusqu'au monatère. Nul plan n'était nécessaire, alors qu'au fond d'elle, la volonté de Gabriel faisait son oeuvre, la guidant mieux que le sherpa qui lui avait offert ses services à l'aéroport ne l'aurait fait.

Enfin elle le vit, l'enfant, l'âme innocente pour qui elle avait traversé le ciel. Assis sur les marches, les traces d'un dur labeur et d'une profonde tristesse sur son visage, son corps et son esprit, l'éclair d'un espoir et de la sérénité des sages au fond des yeux.

Il ne parut pas surpris de la voir arriver, soit qu'elle n'était qu'une visiteuse parmis tant d'autres qui avaient défilé ces derniers jours, soit qu'il s'attendait à recevoir l'aide d'une étrangère, soit que son âme à elle portait les marques de Gabriel, et qu'il reconnaissait son ancien maître en elle...

Restant debout devant lui un moment, afin qu'ils puissent tous deux s'observer et se connaître, elle étudia tous les traits de cet enfant courageux. Elle vit les traces de sang séché difficile à laver. Elle vit les eraflures et les ecchymoses dûes au difficile travail qui avait rendu au monastère un peu de sa dignité.
Elle s'adressa à lui d'une voix douce et chaude, qui ne lui était pas habituelle, et lui dit la vérité, parce que l'enfant n'aurait pas mérité un pieux mensonge :


La bataille est finie Tenzin, et tes maîtres ont rejoint l'autre monde. Il est temps pour toi de continuer à vivre, pour transmettre leur savoir et leur sagesse...

hj : j'espère que ça te convient, et sinon, n'hésite pas à me contacter par mp/msn...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenzin Lobsang
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 14
Age Roleplay + Sorts : 12 ans sorts 1
Capacités Spéciales : Charmeur Visuel
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   Jeu 10 Juil - 14:29

Il ne restait plus grand-chose au monastère, et les derniers jours de labeur mettaient à mal la jeunesse de Tenzin, même la discipline austère de cette ancienne vie ne pouvait pas conforter le cœur d’un enfant devant ce drame, au fil des heures il n’avait pu trouver la force de continuer que dans l’oubli de lui-même. Depuis près de deux semaines que les villageois ne prenaient plus le temps de faire le pèlerinage jusqu’ici, et pour n’importe qui d’autre ce voyage si initiatique qu’il fut aurait représenté une peine totalement déplacée. Il n’y avait pas d’illusion, la lamaserie vivait ses dernières heures et l’enfant n’était que le dernier souffle d’un temple comme un animal ravagé agonisant dans la neige de ces montagnes.

Il ne prenait plus la peine de s’occuper de lui, la crasse s’attachait à ses oripeaux déchirés, et ses repas rationnés commençaient à révéler le nom de la mort qui le prendrait sûrement. Seul, il avait doucement perdu pied avec la réalité, était il encore en vie ? la question ne se posait même pas tant il était au-delà de sa propre conscience, il hantait la bâtisse comme un fantôme, conscient de chaque pierre et de chaque souffle de vent à travers les salles désertes, des rares animaux qui s’aventurait autours. On appelait ça la petite mort, mais il n’avait pas connu cela, bien trop jeune cet enseignement ne lui avait pas été donné… en peu de temps il serait passé, la faim aurait fait son œuvre… peu importe il avait l’oubli…

Pourtant il y eut un moment, il sentait que quelque chose viendrait, quelqu’un pour le tirer hors de son tombeau à prières, et à mesure qu’elle approchait, de plus en plus près de là, il sortit de son hébétude, il reprit vie, et conscience des privations. Bientôt on viendrait le prendre, pour la dernière fois il remis de l’ordre dans le temple, avant de remettre de l’ordre dans sa mise… le corps bleuit de froid, nu, il s’était lavé dans la neige éternelle de son sommet, mais il ne put venir à bout de cette crasse et ce sang séché, tant pis il avait essayé de son mieux, au moins avait il l’air humain, même ses cheveux il avait dû les raser à nouveaux avec un vieux couteau écorché… une heure encore avant qu’elle n’arrive, il était prêt, une robe rouge et safran propre qu’il avait pu retrouver, son bol et son chapelet à prière dont il égrainait les perles machinalement.

Et elle vint enfin, sa peau était si noire, Tenzin en avait entendu parler, mais n’avait jamais eu la chance de croiser quelqu’un comme elle, mais il n’était pas surpris, il y avait ses yeux, et il put lui adresser un sourire, il savait qu’il abandonnait tout pour recommencer ailleurs…


Citation :
La bataille est finie Tenzin, et tes maîtres ont rejoint l'autre monde. Il est temps pour toi de continuer à vivre, pour transmettre leur savoir et leur sagesse...

Il ne prononça pas le moindre mot quand il se leva pour la rejoindre, il semblait si petit quand il lui prit la main et l’attira à sa suite à l’arrière du monastère, où demeuraient les traces du bûcher funéraire… là il s'agenouilla, la dernière prière, les mains jointes sur son collier de perles, fût tout aussi silencieuse et quand enfin il eut achevé cet hommage on pouvait lire dans son regard qu’il était temps, il reprit la main de son sauveur…

Merci de m’avoir trouvé, et d’avoir attendu… à présent je suis prêt, où allons nous ?

Et dans sa mémoire il gravait pour toujours ces montagnes qui l’avaient vu naître, grandir et effleurer la mort…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neige Tia Dalma
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 284
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   Lun 14 Juil - 17:52

Sans un mot, sans un regard de surprise, sans un soupir et sans s'attarder sur l'injustice de son sort, l'enfant lui pris la main qu'elle tendait. La guidant, il l'entraîna vers le bûcher funéraire où il avait traîné puis brûlé chacun des cadavres de ses frères tombé dans ce massacre.

Pendant qu'il priait, à genoux, mains jointes, yeux baissés et âme élevée vers le ciel, Neige aussi priait. Elle aussi se rappelait les images des massacres. La bataille à Londres avait fait suite à la tuerie du monastère.

Ici, les moines avaient subit. Des hommes vivant pour la sérénité et la paix, des hommes ne se préoccupant des guerres que pour mieux s'adonner à la patience et à la prière, ils avaient été impuissants devant la folie meurtrière des hommes de ce seigneur noir. Et ils avaient vu, dans la terreur, leur mort, quelques secondes avant qu'elle ne vienne. Tenzin était revenu, et avait nettoyé la mort, nettoyé le sang, nettoyé la peur, et brûlé le reste. Et il avait attendu.

Pendant qu'à l'autre bout du monde, les mêmes fous se battaient contre des hommes mieux préparés, dans une guerre plus rageuse et plus violente encore. Meurtrière également. Ce jour, Tenzin avait perdu un maître, Neige avait gagné une mission...

Mais le temps des souvenirs n'est pas celui des valeureux, et Tenzin comme Neige se tourneraient vers l'avenir, et reviendraient vers l'essentiel, oubliant leurs deux âmes cassées par ce jour.

Il repris sa mains, ils rouvrirent les yeux, et partirent, à pieds, droit devant, dans le reste de Neige, sur le toit du monde.

Cette fois-ci Neige guidait Tenzin, comme elle comptait le guider aussi plus tard.


Je t'emmène à l'autre bout du monde Tenzin. A Poudlard. C'est l'école dans laquelle j'enseigne. Et tu y trouveras chaleur et protection.

... je m'appelle Neige.


Pour lui, même dans l'atmosphère glacée des montagnes, elle n'était pas la reine des glaces, elle n'était pas la haute et froide professeur Dalma. Pour lui et seulement pour lui, elle était seulement Neige, et il pouvait poser ses questions...

Un nouveau monde t'attend petit moine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenzin Lobsang
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 14
Age Roleplay + Sorts : 12 ans sorts 1
Capacités Spéciales : Charmeur Visuel
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   Sam 19 Juil - 21:46

Parles moi de Poudlard, Neige, qu’est ce que c’est ? Aussi loin que j’ai exploré, je n’ai pas vu plus loin que mes montagnes. Je ne sais même pas imaginer le monde sans glaces et rochers…

Est-ce que les autres m’accepteront là bas ?

Derrière toute la joie simple de l’enfant transparaissait une inquiétude, tout son monde basculait. Mais il n’y avait pas grand-chose de plus qui le préoccupait, le voyage débutait à peine, et le fait de quitter lentement les contreforts du toit du monde ne l’opposait pas encore au dépaysement. Les deux voyageurs ne pouvaient aller plus vite dans cet endroit si peu praticable, de villages en villages. Il répugnait à chaque étape à lâcher la main de sa gardienne, aveu muet d’une peur tellement ordinaire, n’était il pas ce rescapé improbable d’une curée sans nom dont il avait effacé de ses mains la moindre horreur ? L’innocence d’un enfant a ce pouvoir surprenant sur la mémoire, mais cela reviendrait, il y aurait les cauchemars, les souvenirs qui le prendrait au creux du silence quand il serait seul.
Il le savait bien, et sentait se forger ce lien avec la femme qui lui tenait la main.

Comment décrirent dans ses yeux affolés la rencontre avec la ville, le bruit affolant des automobiles. Comment raconter son ahurissement et les milliers de questions qui lui vinrent à l’aéroport de New Delhi, et le survol de l’océan, pas de magie… mais la question reste en suspens, la même…



M’accepteront il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neige Tia Dalma
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 284
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   Ven 5 Sep - 12:41

Il ne restait plus qu'à marcher... Marcher toujours tout droit de là où elle venait. Retourner sur ses pas, mais cette fois, accroché à sa main comme on s'accroche à une bouée de secours, il y avait un enfant, à qui elle aurait tout à apprendre sur le monde complètement différent qui l'attendait.

Malgré son air calme, malgré la sérénité avec laquelle il avait appris à vivre jusque là, selon les préceptes des moines qu'il servait, Tenzin ouvrait de grands yeux sur le monde qu'il traversait, de grands yeux au fond desquels on lisait une inquiétude sans fond. Un enfant quittant sa vie pour en adopter une nouvelle. Un enfant perdu, abandonné par les seuls parents qu'il avait jamais connu. Un enfant qui avait vu son monde s'écrouler dans une violence indescriptible.

Un enfant qui voulait être rassuré. Qui voulait savoir...


Poudlard n'est pas aussi ancien que tes montagnes, mais elle a une histoire aussi. Ca fait un peu plus de 1000 ans qu'elle a été créée, par 4 amis. Et aujourd'hui, tous les enfants anglais y viennent apprendre les bases de la magie. Et d'autres enfants, également.
Tu y seras à l'abri, et entouré par des camarades de ton âge...
Quant à savoir si tu y seras accepté, cela ne dépend pas des autres, Tenzin. Tu t'y feras une place si tu agis dans ce sens...
Tu es maître de toi, Tenzin.
Mais je serai avec toi.


C'était rare de voir la digne miss Dalma parler autant. Oh bien sûr ce n'était pas un discours des plus loquace, mais ce l'était en comparaison de ses habitudes...
Le petit moine et la sorcière vaudoue s'étaient ouverts l'un à l'autre, et le voyage vers ce nouveau monde serait leur voyage initiatique...


Tu as peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenzin Lobsang
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 14
Age Roleplay + Sorts : 12 ans sorts 1
Capacités Spéciales : Charmeur Visuel
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   Lun 8 Sep - 19:44

Des camarades de mon age ?

Elle ne pouvait pas savoir évidemment mais ces mots ne rencontraient que du vide, les seuls camarades qu’avait eu tenzin étaient bien plus agés, ses frères auraient pu être ses pères le plus souvent. C’est à peine si l’idée de côtoyer d’autres enfants lui paraissait possible. Oh bien sûr il y avait les petits des villageois mais il ne les avait jamais connu… Une école ? Aussi probable dans son esprit… mais elle serait avec lui, elle l’avait dit…

Son visage prit une moue boudeuse, peur ? il n’avait pas souvent eu peur, sa vie ne lui avait pas offert beaucoup d’occasions d’être effrayé auparavant, le yak le plus sauvage qui passait son temps à brouter des herbes rarissimes au milieu des plaques de neige ? Le frère qui lui enseignait la discipline ? sa vie avait été comme un lac de montagne, lisse comme un miroir et quand la brise venait le troubler ce n’était qu’un soupçon de vague qui s’effaçait aussi vite…
Ils avaient descendu la montagne à pas lents, mais dans son cœur c’était une avalanche qui n’en finissait pas bien que les pentes demeuraient loin en arrière…

Il ne lui mentirait pas, même si il ne montrerait aux autres que son masque de sérénité, il agrippa sa main plus fort pour appuyer ces mots…
Je suis terrifié Neige, je ne sais rien de ce qui m’attend, il n’y a jamais eu d’enfants de mon age au monastère, je jouais seul, je n’ai jamais eu besoin d’être accepté par quelqu’un d’autre, je suis un moine comme mes frères… les choses étaient faciles… je croyais que ça ne changerait jamais…
Et voilà même le cœur de sa terreur, que connaissait il d’autres ? Son horizon n’avait d’immense que son illusion, il avait grandit dans un huis clos d’amour certes, mais le monde le faisait littéralement trembler.
Ne me laisse pas… il cherchait des yeux le regard de la grande sorcière, si souvent il avait su exprimer dans ses yeux son besoin, mais le charme lui manquait ici, il avait besoin d’être rassuré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neige Tia Dalma
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 284
Age Roleplay + Sorts : 33 ans sorts 1 2 3
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   Mer 12 Nov - 11:08

L'enfant était terrorisé, et s'agrippait à sa main comme à sa planche de salut, essayant peut-être aussi par là de ne pas partir, de refuser le voyage douloureux et nécessaire qu'il devait à présent entreprendre...

La peur est unique à l'homme Tenzin, comme l'est le courage. Les animaux n'agissent que par instinct, et n'appréhendent pas les événements futurs sur lesquels ils ne peuvent encore avoir aucune prise...
Puise en elle, et tu trouveras toute la force de la combattre. Cette force est en toi, je la sens. Et tu la sentiras aussi, quand tu auras appris à le faire.
Tu as eu la vie dorée d'un enfant choyé, loin de la misère et des guerres. Tu dois maintenant apprendre la douleur, le chagrin, et faire face à l'inconnu... mais tu y parviendras, petit moine.


Il serre sa main avec tant de force ! Neige arrête ses pas un instant, à quelques centaines de mètres de la ville. Sans lâcher la main du petit garçon, elle pose son autre main sur sa nuque, et soutient son regard. Pas plus de tendresse dans les yeux de la sorcière qu'il n'en faut, mais un regard qui ne cille pas, un regard qu'on ne peut que croire.

Regarde-moi, Tenzin, et souviens-toi que je ne t'abandonnerai pas.

Puis elle lui tourne le visage vers le long voyage qu'ils ont déjà fait : tous deux regardent les traces de leurs pas dans la neige fraîche, seules perturbations de cette étendue immaculée...

Mais je ne peux pas avancer pour toi. Tu as fait ces pas-là, tu feras les autres. Tu en es capable. Je t'en sais capable... Tu n'as plus qu'à t'en persuader...

Et si tu ne trouves pas la force nécessaire en toi, puise-la en moi...

La sorcière noire n'est plus ici, à l'autre bout du monde, l'effrayante vaudoue. Le lien est fort, elle le sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Tibet* Un matin au Tibet   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Tibet* Un matin au Tibet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit quizz sur le Tibet.
» BOY-BOY adorable terrier du tibet de 18 mois (75) ADOPTE
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vaste Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: