AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le venin est-il un poison mortel ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titus
Invité



MessageSujet: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Sam 16 Fév - 1:01

Hj : Trium viera : Vastare, Rachel & Eden ainsi que Mahre et Kévin Hj


***



Les personnes vaquaient à leurs occupations habituelles. Quant à la jeune Nikita, elle prenait un peu l'air frais. Pour une fois, elle était pas vraiment accompagnée. Sa soeur était avec ses amis, quant à ses propres amis, ils avaient une vie en dehors de leur amitiés, donc elle n'était pas toujours avec eux. Titus, lui, devait travailler à la bibliothèque, sûrement et Gabriel, lui devait sûrement être en balade quelque part avec Talia. Cette situation ne dérangeait pas la jeune griffon au contraire, la solitude ne fait de mal à personne. Et puis c'est bon de se retrouver un peu avec soi même.

De pas lent, elle marchait un peu au hasard, peut-être en direction du lac. Elle ne savait pas vraiment encore sa destination. L'heure du bilan de sa vie était en cours dans ses pensées. Un froid comme cela, non merci ! Vivement cet été que je file avec ma famille en italie. Je suis certaine que ces vacances seront supers. Ah mais maintenant que j'y pense, cela ne sera peut-être pas possible ! Ah moins qu'on ferme le magasin ?! Il faudra voir ça. N'empêche, tout me sourie finalement. Mes parents m'aiment, bon c'est vrai, ça, je le savais déjà. C'est pas un secret. J'ai une soeur géniale, je le sais aussi. Avec Titus, ça se passe bien même si c'est lent. Mais à la fin de la semaine, c'est les vacances, et il viendra passer quelques jours chez moi à Londres. On pourra vraiment passer de bons moments, j'ai vraiment hâte à cet instant, justement. Et puis grâce à Baptise, je suis propriétaire avec ma soeur d'une boutique dans un domaine que j'adore ! Que demandez de plus franchement ?! Et puis je vais pouvoir recevoir mes amis moldus aussi. Ca fait tellement longtemps que je ne les ai pas vu. Ce soir, je vais leur écrire une lettre à chacun d'eux.

Specie di idiota, di con. Non puoi fare attenzione a ciò che fai. Quando non si sa volare, non lo fa, sciocco. cria t-elle d'un coup. Si je l'attrape celui-là, je lui fais bouffer son balai. Non mais franchement, un balai c'est fait pour voler dans les airs et non à ras du sol, surtout si c'est pour m'embêter, ou alors faire l'intéressant surtout ! De toute façon, les crétins y'en aura toujours. Malheureusement ça ne changera pas. C'est comme l'autre imbécile de Serpentarde. Prétiencieuse, puérile, elle a toutes les qualités d'une crétine en faite ! Le problème c'est que des personnes comme elle, il y en a un peu trop à mon goût. Des gens qui ne savent faire que ça, embêter le monde. De toute façon, les cons ne peuvent que rester ainsi selon moi ! Ils ne peuvent pas changer.

La jeune gryffondor était un peu énervée. En effet, un jeune homme venait de l'effleurer avec son balai à pleine vitesse. Cela n'avait guère enchanter la miss. D'ailleurs, elle ne savait même pas pourquoi elle l'avait injurier en italien et non en français, car il y avait peu de chance qu'il comprenait ce qu'elle avait crié. Quant il s'agit d'insulter quelqu'un, généralement, elle le fait rarement en français. L'italien était sa langue maternelle alors dirons-nous que c'était normal que ce qu'il venait de se passer...


Traduction : Espèce de crétin, de con. Tu ne peux pas faire attention à ce que tu fais. Quand on ne sait pas voler, on ne le fait pas, imbécile.

Hj : Ordre de postage pour le moment : Nikita, ensuite Vastare et Nikita. Hj


Dernière édition par Nikita Albusi le Mar 4 Mar - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Dim 2 Mar - 23:11

Vastare venait de passer une journée éprouvante, de celles qui ne réservent aucun réjouissement quel qu'il soit, et dont la libération ne peut provenir que d'une bonne nuit de sommeil. Seulement le temps dans ces conditions semble comme figé, et la tombée de la nuit paraissait encore bien lointaine, aussi le jeune homme opressé avait décidé de s'aérer près du lac, par le biais d'une escapade en balai.
L'air frais, le soleil, la vitesse ou encore la sensation de liberté procurée par le vol faisaient merveille.


Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt... C'est un régal... Et au moins ici aucun risque de s'énerver...

D'ordinaire, Vastare n'appréciait pas outre mesure les embardées en balai, tout au plus celà lui inspirait de l'indifférence, mais en cet instant rien ne lui semblait pouvoir être plus agréable. Il devait bien avouer que bien qu'il savait se servir correctement d'un balai, il n'avait rien d'un virtuose du quidditch. Chassant cet aveu de faiblesse de son esprit, une expression béate de bien-être sur le visage, il pensait enfin avoir echappé à cette journée maudite, lorsqu'une élève hurla quelques insultes bien senties à son égard, le tirant de sa quiétude

Trop c'est trop... Tu vas payer pour les autres je vais te pulvériser...

La rage déformait à présent son visage et il amorça un demi tour, fondant sur la jeune impolie. Il atterit à dix bons mètres de cette dernière et jetant son balai avec vigueur sur le côté, s'avançait d'un pas rapide et décidé. Ce faisant, il aboya:

lei pentirà le Sue parole piccola presuntuosa! debola ed abietta Gryffondor...

Vastare venait de se surprendre à parler dans la langue de son pays natal, ce qui ne lui arrivait plus jamais depuis longtemps et il en comprit la raison dans l'instant qui suivit. Cette jeune fille en avait fait de même et avec un accent parfait qui ne pouvait qu'indiquer qu'elle même était née là bas. Désormais à deux mètres de la Gryffondor, Vastare s'arrèta net la baguette en main et dévisagea cette dernière. Son physique asiatique lui insuffla un doute et il en vint à se demander s'il n'avait pas imaginé l'entendre s'exprimer en italien parce que celà lui manquait.

C'est impossible je ne suis pas fou... Je suis sûr de ce que j'ai entendu elle est du pays... Elle m'a manqué de respect... Allons un petit effort entre compatriotesce n'est pas tous les jours... Je ne vais pas étriper la seule italienne de ce château...

Inspirant profondément comme pour évacuer la frustration qu'engendrerait le fait de ne pas tailler en pièce la petite transalpine irrespectueuse, il annonça d'une voix claire:

Io farò un'eccezione Le permisi di andare via... Ma la paz, te demolirò...

Proposant son plus beau sourire il se fendit d'un clin d'oeil menaçant. Bien qu'elle se trouvait menacée, Nikita était aux yeux de Vastare une privilégiée, les élèves de treize ans se permettant de l'insulter sans en payer les frais ne courant pas les couloirs du château...

[traduction: tu vas regretter tes paroles petite prétentieuse! Faible et méprisable Gryffondor...]

[traduction2: Je vais faire une exception, je te laisse partir... Mais la prochaine fois je te démolirais...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Mar 4 Mar - 18:57

Quelques minutes auparavant, la jeune fille venait d'aboyer sur un garçon qui l'avait effleuré avec son balai à pleine vitesse. Instinctivement, elle l'avait insulté en italien, sa langue maternelle. Suite à cela, Nikki ne se doutait pas que le jeune homme descendrait de son balai pour régler ses comptes. La scène s'était passée si vite, quelle ne savait pas que c'était un Serpentard qu'elle avait insulté machinalement...

Lei pentirà le Sue parole piccola presuntuosa ! Debola ed abietta Gryffondor...

Ne sachant si c'était un mirage ou non, elle ne prêta pas attention à la voix qu'elle avait cru entendre. Nikita Albusi était persuadée être la seule italienne de Poudlard. Jusqu'à elle et sa soeur, elle n'avait jamais entendu quelqu'un parlait sa langue maternelle. Peut-être que c'était son imagination qui l'avait incité à entendre cette voix...

Un jeune homme dévisageait l'italienne. Intriguée, elle fit de même. Comparée à la jeune fille, il était bien plus grand qu'elle, d'une bonne vingtaine de centimètres facile. Sa carure pourrait être impressionnante pour certaine personne mais pas pour la jeune Albusi. Elle ne se laissait pas impressionnée de la sorte. Nikki comme tout le monde l'appelait, paraissait douce à première vue mais le proverbe explique bien qu'il ne faut pas se fier à l'eau qui dort... En effet, elle cachait bien des secrets auxquels personnes ne serait y faire face. Ce qui faisait notamment sa puissance ...

Io farò un'eccezione Le permisi di andare via... Ma la paz, te demolirò...

Alors Nikita n'avait pas rêvé tout à l'heure. Elle avait bel et bien entendu une voix qui beuglait en italien. La mise en garde ainsi que la menace ne faisait ni chaud ni froid à la jeune fille au contraire... Sans aucune crainte, elle s'avança vers lui.

Mi fai che ? Non prova ad impressionare me. Il sangue dell'orgoglio cola nelle mie vene ... Sono una italiana. Tout en lui caressant le visage d'un revers de main, elle lui murmura à l'oreille ... Se credo il tuo accento, sei un compatriote amico...

La chaleur du pays revint en mémoire où les italiens sont chaleureux et agréables. Serpentard ou non, s'il était vraiment italien, il en serait de même. Alors Nikki pressa son corps menu contre celui du jeune italien et passa un bras dans son dos. Toujours à l'oreille, elle continua : Se il mio cuore non fosse posseduto da un altro ragazzo. Lo avrò abbracciato sui campi. Ma il rispetto cola nel mio corpo. Allora non farò nulla. Tuttavia, se sei un vero italiano, non mi farai mai nulla. Ni oggi, ni domani. È per quello che ho fiducia in te, sconosciuto di Serpentard.

La jeune fille déposa un baiser sur la joue du jeune homme. Ni plus ni moins. Nikki retira alors son bras pour le poser sur le bras du Serpentard. Et plongea son regard bleuté dans le seul regard italien qu'elle avait eu l'opportunité de croiser depuis ses années d'études à Poudlard. Le silence enrobait les deux jeunes gens dans leur robe.

Hj : Tu me fais quoi ? N'essaie pas de m'impressionner. Le sang de la fierté coule dans mes veines... Je suis italienne... Si j'en crois ton accent, tu es un compatriote, ami...
Si mon coeur n'était pas possédé par un autre garçon. Je t'aurai embrassé sur le champs. Mais le respect coule dans mon corps. Alors, je n'en ferai rien. Cependant, si tu es un vrai italien, tu ne me feras rien. Ni aujourd'hui, ni demain. C'est pour ça que j'ai confiance en toi, inconnu de Serpentard. Hj


Hj : Rachel & Eden : Faites votre entrée les filles ... Hj
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Heartwood
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 91
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 12/12/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Ven 7 Mar - 22:33

Cette journée semblait longue, très longue. Des cours, toujours des cours sans la moindre utilité car oui la jeune brunette savait déjà tous, le niveau dans cette école était vraiment médiocre, rien qu’à voir le niveau des élèves, ils ne sont pas capables de lancer le moindre sort un peu sympa. Bref encore une journée où le trium avaient arpenté les couloirs à la recherche d’une victime pour passer leur temps mais vint le moment où le seul mâle du trio déserta les lieux sans trop d’explications, il semblait visiblement agacé par cette journée, même plus que ses deux acolytes. C’est donc toutes les deux que les deux vipères de Serpentards se baladaient à travers le château, terrorisant quelques petits malheureux qui osaient croisés leur chemin, puis finir par se poser près du lac, un lieu calme et sans trop de personnes autour qui auraient la curiosité ou tout simplement l’inconscience de les approcher d’un peu trop près, au vu de la température de la saison. Endroit où les deux garces pouvaient discuter en paix de leur projet des plus farfelues, de leur ambition de pouvoir, de leurs idées pour rétablir l’ordre normal des choses comme il l’appelle. C’est ainsi que Rachel s’était retrouvé à demi allongé dans l’herbe tout près du lac, s’amusant à tourner et retourner inlassablement sa baguette entre ses doigts comme elle le faisait habituellement en cour, absorbé dans une discussion philosophique avec sa chère comparse sur la mystérieuse armée des ténèbres qui les intriguait tant.

ADT… J’aimerai bien en savoir plus sur cette armée, peut être que nous pourrons enfin montrer notre valeur, peut être sont-ils comme nous, les membres de cette organisation sont forcement plus expérimenté et beaucoup plus capable que tous ces bouseux, peut être pourraient-ils même nous apprendre quelque chose ? Pff ça ne risque pas, comment tu veux qu’ils sachent plus de trucs que toi, au niveau des sorts tout au moins, mais peut être que cette organisation pourrait me permettre d’obtenir d’autres informations, si seulement j’arrivai à y entrer, peut être que je pourrais enfin savoir, trouver les réponses à son départ, si seulement…

Et c’est à ce moment là qu’elle entendit des hurlements dans une langue incompréhensible, ce qui la fit se retourner immédiatement, elle ne savait pas d’où venaient les cris mais ce qu’elle vit lui fît les oublier rapidement. Il était là, ce grand jeune homme blond, l’air plutôt agressif qui constituait la troisième partie de leur dangereuse alliance, la jeune brunette ne pouvait pas croire ça, la raison évidente du départ précipité de leur acolyte, une fille, une gamine et Gryffondor qui plus ait.

Comment peut-il oser ? Comment cette idée a peut-elle même traverser son esprit ? C’est impossible, je dois rêver, il drague une gamine, une petite bâtarde de Gryffondor. Il trahit notre pacte, il va payer pour ça…

Un regard à sa fidèle vipère, elle-même avait suivit son regard et affichait à présent une véritable rage sur le visage, encore une fois les deux serpents tombait d’accord.
La jeune Gryffon était proche de Vastare, très proche, trop proche, son corps était pressé contre le sien, un bras autour de son cou, elle semblait lui murmurer quelque chose à l’oreille. L’absence de réaction du jeune italien suffit à tirer leur conclusion aux deux jeunes descendantes de la maison du serpent. Soudain elles aperçurent la jeune Gryffon déposer un baiser sur la joue du serpentard. S’en était trop, les deux pestes échangèrent un léger regard et se ruèrent en direction du « couple », elles n’allaient pas laisser passer ça, elles ne le pouvaient pas. Une chose était sûr, Vastare allait passer un sale quart d’heure et cette petite Gryffon aussi…



HJ/ A toi ma chère Eden, je n'ai pas fait très long pour te laisser des trucs à dire avant que Vast ne réponde Razz /HJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Sam 8 Mar - 9:32

Plus les jours passaient et plus Eden s’ennuyait. Tout comme ses deux compagnons torture, elle avait le sentiment que ce que les professeurs leur apprenaient en classe ne servait à rien du tout. Sacha lui avait apprit quelques sorts d’un niveau déjà plus élevé, quand à ses acolytes, ils faisait partie d’une certaine élite et connaissaient, eux aussi, des formules que les professeurs ne leur apprendraient jamais. La jeune blonde ne supportait pas le calme. Depuis qu’elle était petite elle avait toujours fait en sorte d’être occupée. Quand ce n’était pas fabriquer des potions, elle tuait des animaux, elle torturait sa mère ou encore lui volait son mari. Des journées pleines de cours ne composaient pas pour elle une occupation intéressante, pas même un petit peu. Pour passer ses nerfs qui avaient tendance à être assez tendus depuis l’affront de Vastare devant la Poufsouffle, la jeune fille profitait de son temps libre pour malmener quelques petits qui croisaient son chemin. Ce jour là elle était particulièrement frustrée car un professeur avait osé lui faire une réflexion quant à son inattention en classe. Le débordement fut évité de peu, mais en sortant la jeune femme avait claqué la porte et Rachel et elle s’en étaient allées massacrer quelques petits. Vastare était parti, sans explications et la jeune blonde avait failli exploser. Quelques élèves effrayés plus tard, Eden et Rachel se retrouvaient au bord du lac pour un moment de détente, consistant en une grande discussion sur l’Armée des Ténèbres. Effectivement, le Trium Virat avait décidé que le meilleur moyen d’obtenir le pouvoir qu’il désirait était de joindre l’armée qui combattait pour l’avènement du mal. Seulement ce n’était pas chose facile, et bien que ça se sache qu’il y avait des élèves appartenant à cette organisation dans l’école, il n’était pas aussi facile qu’on eut pu l’espérer de les approcher à ce sujet. Pour les deux jeunes filles, appartenir à cette alliance ne faisait que fortifier leurs ambitions et il n’était pas concevable que d’une manière ou d’une autre elles ne puissent pas y rentrer.

Il faut absolument qu’on trouve un plan pour en faire partie. Il nous faut un contact de toute urgence. C’est pas croyable ça ! On doit bien être capable de trouver un de Ses serviteurs dans le château, non ? Je crois qu’il faut…

Eden ne finit pas sa phrase car elle venait d’apercevoir, tout comme Rachel, Vastare en compagnie d’une jeune fille. Au début elle eut envie de sourire car il devait être en chasse d’une proie qui ne résisterait sûrement pas à sa beauté italienne. Bien que partageant de très bons moments en tête-à-tête, un accord silencieux passé entre eux leur laissaient une certaine liberté de mouvements. Seulement là, ce n’était pas le jeune homme qui semblait avoir attrapé la jeune fille mais plutôt l’inverse. Ils parlaient dans une langue que la beauté blonde pouvait identifier comme étant de l’italien et elle faillit faire une crise cardiaque lorsqu’elle vit que la petite, qui n’était autre chose qu’une saleté de Gryffondor, se hissait sur la pointe des pieds et posait un baiser sur la joue du jeune homme. Eden se tourna vers Rachel et d’un mutuel accord elles se levèrent en quatrième vitesse.

Non mais je rêve ! Il se laisse embrasser par une… Une… Viens !

Cette dernière parole avait été lancé à Rachel d’un ton qui ne pouvait laisser le doute planer quand à la nature des sentiments qui traversaient la jeune blonde. Elle était désormais en colère, commençant sérieusement à se demander si Vastare méritait vraiment de faire partie de leur alliance. Après son exploit dans le couloir face à la jeune Poufsouffle, ce qu’elles voyaient là ne pouvait qu’entraîner des questions dans l’esprit des deux garces. Etait-il vraiment digne d’elles ? N’avait-il pas, finalement, le cœur un peu trop mou pour leurs ambitions ? Pouvait-elles vraiment compter sur lui ? Tant de questions qui ne pourraient trouver de réponses que lorsqu’elles auraient été trouver Vastare et son amie Italienne.

Au pas de marche elles déboulèrent dans la petite réunion des deux compatriotes et se postèrent face à eux, les bras croisés, attendant une explication qui ne semblait pas vouloir venir d’elle-même. Depuis qu’elle avait rencontré ce jeune homme, Eden avait une forte tendance à perdre son sang froid dès qu’il était là ou que quelque chose le concernait. Tenait-elle à lui plus qu’elle ne voulait bien l’admettre ? Cette question virevolta dans son esprit un instant avant d’être chassé par la situation ridicule dans laquelle elle était face à une bouseuse. Un coup d’œil à Rachel lui indiqua qu’elle devait dire quelque chose. Ne sachant trop que dire pour ne pas éclater de colère et gifler tour à tour Vastare et la fille, elle préféra jouer la carte du cynisme. Ses yeux glacés envoyant des éclairs, elle dit d’un ton peu aimable :

Vastare, nous présenteras-tu ton amie ? Mais peut-être que nous vous dérangeons ? Rachel, ne crois tu pas que nous aurions mieux fait de laisser ces deux jeunes gens en paix ?

Elle se tourna vers sa jeune amie, lui intimant d’un haussement de sourcils de ne pas dire oui. Bien sûr il n’était pas nécessaire qu’elle le fasse car Rachel savait très souvent ce qu’Eden désirait, ou du moins ce que la blonde voulait que la brune sache. Se retournant vers les deux italiens, Eden fixa ses grands yeux glacés dans ceux de la Gryffondor qui se demandait sûrement dans quel pétrin elle venait de s’embourber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Dim 16 Mar - 19:33

A peine avait-il achevé de menacer sa jeune compatriote que Vastare arborait déjà son petit sourire amusé, lorsque cette dernière s'avança en sa direction. Nullement impressionée, la jeune fille eut une réaction qui stupéfia le Serpentard.

Quel culot...

En effet Nikita avait évoqué en italien la possibilité de l'embrasser dans l'instant, si cette dernière n'avait pas été éprise d'un autre. Appuyant sur leurs origines communes elle tirait son assurance du fait qu'un italien ne lèverait pas la main sur une femme surtout une compatriote. Vastare leva un sourcil et laissa paraitre son amusement.

È esatto ragazza... Io non alzerei la mano su Lei... Lei sta sfidando. Mi piace mostra che Lei è una vera italiana... Ma Lei è piccola Lei dovrebbe essere più prudenta...

Il souriait à présent trop heureux de pouvoir parler à nouveau sa langue, même avec une enfant de Gryffondor.

Décidément elles me surprendront toujours... Quel tempéramment.

Le jeune homme dans ses pensées se vit confirmer ses impressions dans l'instant qui suivit lorsque la jeune transalpine déposa un baiser sur sa joue. Souriant il ajouta:

Piccola, Lei mi diverte molto.

Riant, il vit soudain que la situation allait dégénérer. En effet ses deux comparses du Trium approchaient rapidement une expression commune de rage sur leurs visages. il eut juste le temps de s'adresser à Nikita:

Lei avrà i grandi problemi piccola...

Le ton sur lequel Eden entama son discours ne fit que renforcer cette idée que les choses allaient rapidement s'envenimer. Fusillant Vastare du regard, elle opta pour un cynisme froid et d'une voix sans joie réclama des présentations. Flanquée de Rachel, elle braquait désormais son regard de glace sur la petite Nikita qui ne pèserait pas bien lourd si la Serpentard estimait avoir été offensée. Reflechissant à toute vitesse, Vastare réalisa bien vite que la jeune blonde ne comprendrait pas le lien particulier qui unissait les italiens. Il ne trouvait pas de solution qui amènerait à éviter l'éxécution annoncée de Nikita. Se tournant vers Rachel il dit:

Je sais bien ce à quoi vous pensez et vous avez tort. Pire vous m'insultez. Comment osez-vous imaginer une chose pareille? Je suis l'héritier d'une famille de grands sorciers et je ne m'abaisserais jamais à ce niveau. Je réglais mes comptes avec cette gamine qui m'a insulté et il se trouve qu'elle vient de chez moi, ce qui dans nos traditions lui vaut de l'indulgence. Je sais qu'à vos yeux ça ne compte pas mais pourrait-on regler cette histoire comme des adultes?

Il fixait ardemment Rachel espérant obtenir son soutien bien qu'il n'y croyait que très peu. Il fit de même l'instant d'après vers Eden sans plus de convicitions. Dans un ultime effort il assura:

Vous pourriez pulvériser cette morveuse en moins de dix seconde, inutile d'en faire la démonstration mesdemoiselles, vous avez plus de classe que ça...

Vastare s'avança vers Eden comme pour la rassurer, mais le regard de cette dernière ne semblait pas lui souhaiter la bienvenue, bien au contraire. Faisant un pas il réajusta sa cape et jeta un regard à Rachel. L'atmosphère était électrique...

Hj: C'est exact jeune fille je ne lèverais pas la main sur toi. Tu es téméraire. Celà me plait ça montre que tu es une vraie italienne. Mais tu es petite tu devrais être plus prudente...

Petite tu m'amuses beaucoup

Tu vas avoir de gros ennuis petite. Hj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Lun 17 Mar - 21:46

Nouvelle, journée, nouvelles épreuves, nouvelles tristesses… Quoi de mieux pour savoir où trouver Kévin ? Comme à ses habitudes, dès qu’il allait moins bien qu’il ne laissait paraître, Kévin se retrouvait dehors, assis devant le lac, à l’abri des arbres, sur cette pierre où il venait si souvent, où il l’avait vue cette nuit là, vu comme il voyait Mahre au même endroit ! Car Mahre était assis en face sur une pierre qui était dorénavant spéciale ; elle était désormais la preuve qu’elle existait toujours, car c’est ici qu’elle apparut… Cette journée éprouvante se finissait donc par un beau moment de détente, quoi que Mahre n’était pas prêt à le laisser se reposer !!! Ce gredin s’amusait à taquiner sur toutes les formes possibles et imaginables, si bien que Kévin en était à oublier cette journée, cette nuit, ce moment particulier…

Mahre… j’ai faim… Si on passait voir nos amis les elfes de maisons ? Dis alors Kévin avec son sourire habitel, particulièrement présent en présence de ce cher Mahre !

C’est alors qu’un élève, un Serpentard, passa à peine 10 mètres devant eux. Il fonçait tout droit sans se préoccuper de personnes, si bien qu’il avait une chance sur deux (ou plutôt malchance) de s’écraser contre quelqu’un ! Kévin l’observa un moment, prit d’une envie folle de lui coller un sortilège s’il repasser ! Il n’aimait pas ces comportements plus égoïstes que les autres… C’est alors, que, cette fois-ci, il frôla une élève qui n’était pas bien loin, quoi que Kévin ne soit pas assez près pour reconnaître la personne… L’élève s’arrêta, et vint provoquer le (ou peut-être la ?) jeune élève… C’en était trop pour le jeune griffon, qui plus têtu qu’autre chose, passait sa vie à chercher les embrouilles malgré les conseils de ses amis ! Et là, il était profondément énervé par ce jeune homme, qui plus est aux couleurs de serpentard !
Ma chère baguette, tu vas pouvoir t'amuser un peu !
Il se leva donc rapidement, avança de quelques pas avant de se retourner vers Mahre, qui ne devait pas vraiment comprendre ce qui tournait dans la tête de Kévin !

Tu viens ? J’ai une folle envie de voir ce qui se passe là-bas, dit Kévin montrant de la tête le duo… Et puis, un peu d’exercice ne fera pas de mal ?

D’ailleurs, le duo avait grossis en quatuor, et le petit groupe intriguait Kévin… La jeune élève courait un danger, il n’y avait aucun doute… Et si c’était le « Trium Viera ? » Cette bande de lâches qui ne s’attaquaient qu’à des cibles seules et faibles allaient-ils enfin avoir des adversaires de tailles ? Kévin avança rapidement, une étincelle de rage dans les yeux… Si c’était bien ce qu’il pensait, c’est trois serpys allaient payer, enfin ! C’est alors qu’il reconnut Niki, face à ses trois serpentards, et sa rage bouillonna ! Des étincelles lui sortiraient des yeux s’il n’était pas humain ! Il avança encore plus vite, la main sur sa baguette, et le regard fixait sur le groupe… Il ne se préoccupait plus de rien, juste Niki… Rien que Niki… Il ne voulait pas qu’il lui arrive quoi que ce soit, il n’y survivrait pas… pas Niki ! Lorsque les émotions de Kévin devenaient si incontrôlable, cela devenait on ne peut plus dangereux, pour tout le monde !

Alors, ces chers lâches de Trium Viera ont donc trouvé une nouvelle victime, dis Kévin pointant sa baguette sur le groupe… ? Mais cette fois, vous ne pourrez pas faire pas votre numéro de lâche, ça je vous le promets ! Quand à toi l’ami, j’espère que tu es aussi bon en sortilège qu’en vol, le combat en serait d’autant plus amusant !

Kévin avait une rage incroyable, les étincelles bleues sortant de sa baguette le montraient bien… Il n’avait pas fait attention à Mahre qui était à ses côtés, et Kévin s’en ressentit apaisé… Il était temps que son camarade de frasque et lui remettent les choses en place dans ce château. Kévin se trouvait à à peine de mètres de Niki, en face des serpentards, positon idéale pour protéger celle qu’il considérait comme sa petite sœur… Les rôles s’inversaient, mais Kévin était-il toujours protégé par la sienne ? Sans doute n’allait-il pas tardé à le savoir…

Et voilà, ces deux pestes et cet idiot vont enfin savoir quels adversaires ils auraient dut combattre dès le début…


HJ/ Bon, et…j’ai rien contre vous, hein ? niarkniark Huhuuu à toi Mahre ! HJ/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Ven 21 Mar - 17:55

Pas trop mauvaise journée, alors forcément, le duo était de sorti. Et cette fois, c'était près du lac qu'ils allaient passer le reste de leur temps libre. Comme souvent, Mahre est surexcité, et il est impossible de le faire tenir plus de trente secondes dans la même position. Chantonnant à moitié, il ne laissait pas à Kévin une seule seconde de répit. Et lorsque ce dernier était un peu trop absorbé dans la contemplation du lac ou n'importe quoi d'autre, le gryffon mal coiffé se chargeait de la ramener dans la réalité, grâce à de grands mouvements de bras tellement exagérés, que même le plus sérieux des sorciers aurait du mal à l'ignorer. Même quand tout allait bien, il ne pouvait s'empêcher de continuer de le taquiner. Enfin, la routine quoi... On en arrive à se demander mais comment fait-il pour le supporter ?

Mais au moment où la sainte phrase retentit, Mahre arrêta toutes ses pitreries.
Excellente idée Kévin ! Les elfes sont les meilleurs amis du sorcier étudiant ! La faim serait-elle une maladie contagieuse ? Ou simplement commune à tout ados ? Allez savoir ! C'est à ce moment qu'un élève passa non loin d'eux, chevauchant son balai magique - c'est-y pas beau tout ça ? Mahre ne fut pas le moins du monde perturbé. En temps normal, peut-être l'aurait-il été, mais dès qu'il s'agit de se rendre dans les cuisines, peu de choses peuvent détourner son attention. Il commença alors à faire trois quatre pas en direction du château, lorsqu'il s'aperçut que son acolyte ne suivait pas. Il semblait perdu cette fois non dans la contemplation du lac, mais dans celle du chevalier volant - bah oui ça fait toujours mieux que balayé.... Pivotant sur les talons à 180°, le gryffondor regarda dans la même direction, qui lui était indiquée, tout en répondant à la question.

Evidemment que je viens ! Tu pensais tout de même pas me laisser ici en plan !


Et il vit la même scène - de toute façon que voulez-vous qu'il voit d'autre ? C'est alors que Kévin se dirigea vers le drôle de couple. Oh mais ça m'a l'air intéressant tout ça ! Une bagarre ? Et je vais être aux premières loges ! Espérons que les duellistes sachent se battre ! D'ailleurs, ce n'étaient pas les seuls à l'avoir remarqué, puisque deux filles étaient déjà sur place...... tout comme Kévin..... Il a mit le turbo ! Tout en piquant un de ses sprint habituels - quand il est en retard pour un cours - il continuait de chanter, certainement à cause de sa bonne humeur.
One for all and all for one
The future time has come
Faces filled with torment
Your heart beats like a drum

Il arriva en moins de deux aux côtés du garçon et de Nikita. Nikki ???!! Oui, il n'y avait aucun doute, c'était bien elle. Tellement occupé par tout et par rien, il venait seulement de se rendre compte que la fille en question n'était autre que son amie. Et que le chevalier volant était en faite le garçon du trium, et que les deux spectatrices arrivées avant lui était le reste de la troupe..... Kévin en revanche avait percuté beaucoup plus vite. Ce qui n'était pas étrange non plus. Alors que le gryffondor aux cheveux bruns essayait encore d'analyser correctement la situation - ce qui ne fut pas sans peine - son camarade avait déjà entamé son petit speech, traitant les trois serpentard qui leur faisait face, de lâches. Finalement je serai peut-être mieux placé que si j'avais été aux premières loges.... hum... vraiment très intéressant ! Pour ça, il s'entendait très bien avec l'autre garçon de sa maison. Les ennuis, il les cherches, et même si ce n'était pas le cas, de toute façon, ils venaient bien souvent à lui. Et ne faillissant pas à l'impulsivité et la témérité bien connue des gryffondor, Mahre ne put s'empêcher d'en rajouter.

Trium Viera hein... évidemment, il n'y a qu'eux pour s'en prendre à une élève de troisième année ! Je sais que les serpentard sont pitoyables, mais à ce point là... ça relève du record ! Allez assez joué, maintenant dégagez de là.

C'est vrai que les deux filles sont pas mal... mais avec Kévin et Nikki de l'autre côté, ça ne changera rien !
Il se plaça à droite de la seule fille du trio de gryffondor de telle façon qu'elle soit entre les garçons. La baguette dans la main gauche, car il ne s'attendait bien évidemment pas à ce que ceux d'en face lui obéissent. C'était bien plus de la provocation comme il l'aime tellement, qu'un véritable ordre. D'ailleurs, s'ils l'avaient écouté, l'étudiant aurait été bien triste. Il y avait quelques mois qu'il n'avait plus participé à une de ces bonne bagarres, et il n'aurait surtout pas voulu que ses futurs adversaires se fassent la malle.

Hj : Suite du postage : 2 membres du trium (au choix) + les garçons ensuite. Hj
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Heartwood
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 91
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 12/12/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Dim 30 Mar - 23:12

Voilà que les choses allaient encore déraper. Un terrible affrontement s’annonçait mais quelle serait la finalité ? Bon reprenons depuis le début, la ou tout à commencé, le moment où les deux filles du trium viennent interrompre la charmante rencontre de nos deux italiens. Celui-ci montre instantanément son indignation sur ce qu’avaient pu penser ses deux acolytes en le voyant dans une telle posture avec une petite Gryffondor. Mais pourtant, il semblait vouloir en quelques sortes la protéger des deux vipères, de ce qu’elle était capable de lui faire car lui le savait bien, pas comme ces autres abrutit de Gryffons. Oupps je m’égare, reprenons où nous en étions, le moment précis ou tout commence à s’envenimer, le moment où les deux vipères lèvent leur baguette et furent interrompues par deux nouvelles têtes, nouvelles ? Pas tant que ça, ces deux Gryffondor ne leur étaient pas inconnus, ils avaient le don de se retrouver toujours dans des situations particulières dirons-nous, des situations qui leur rapporte vraisemblablement des ennuis et c’est bien de ce genre de situation qu nous parlons actuellement. Ces deux Gryffons sont inconscient et osent se mesurer à plus fort qu’eux, mais le pire dans tout ça, c’est qu’ils sont tout de même persuadés d’être les plus fort, cette fois ils ne savent vraiment pas à qui ils ont à faire, ils vont bientôt comprendre leur erreur.
Le premier, le plus rageux, commença à jouer la carte de la provocation, osant même les traiter de lâche avant que le second ne renchérisse en leur ordonnant de dégagez de là, tel des petits bouseaux qu’on écraserait avec le petit doigt. En effet ils sont complètement inconscients pour oser s’adresser à des Serpentards de cette façon et surtout à ces trois là, une certaine réputation les précédant pourtant mais ces deux là n’ont pas jugé bon d’en tenir compte, grave erreur…

Tandis que Vastare semblait bouillonner de l’intérieur, désireux de faire frire des petits Gryffons, pas si petits que ça en somme, après tout ils avaient le même âge qu’eux visiblement mais leurs capacités seront toujours inférieures à la leur, les deux filles du trio affichaient, elles, leur célèbre sourire sadique, échangeant un regard avant de laisser échapper un rire glacial.
Rachel ne peut s’empêcher de réagir, de nature impulsive, cela n’aura étonné personne qu’elle dégaine sa baguette à quiconque ose lui parler de la sorte ou pire, l’insulter. Mais non cette fois, il n’en était rien, elle se contenta d’afficher son petit sourire en coin avant de répliquer verbalement, pour le moment...


-Nous, des lâches ? Je crois que nous n'avons pas la même définition de ce mot. Vous êtes bien téméraires pour oser vous adresser à nous de la sorte. Vous n’avez donc pas entendu notre réputation ou avez vous préférez l’ignorer, trop prétentieux pour vous avouer qu’il y a bien plus fort que vous. Demandez à toutes ces petites têtes que nous avons écrasé ce qu’ils en pensent. Ceux qui ont eu la malchance de nous croiser dans les couloirs, les autres ayant trop peur de nous affronter. Vous auriez sans doute mieux fait de les écouter et de rester sagement dans vos dortoirs. Vous pensez faire le poids face à nous ? Et bien c’est ce que nous allons voir, faites vos prières, bandes de bouseaux..

Le petit sourire en coin légèrement amusé avait fait place à un air sadique. Ils étaient tous les trois le même air dans les yeux, tous les trois étaient prêt. Prête à bouffer du Gryffon…
La jeune fille aux cheveux couleur ébène lança la première les offensives, fallait bien que quelqu’un commence en même temps.

-Arata Erpente !

Elle dégaina sa baguette rapidement et le sort partit à la vitesse d’une fusée, atteignant le Gryffondor qui était en face d’elle. Ce dernier reçu le sort de plein fouet et fût projeté en arrière avant d'atterrir au sol quelques mètres plus loin. C’est ainsi que la bataille de Poudlard commença, la bataille entre les lions et les Serpents…


HJ/ Je vous laisse le choix à tous les deux de choisir lequel va subir mon sort niarkniark Si quelque chose ne va pas, je pourrais toujours éditer. /HJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Mer 2 Avr - 22:55

Il n’était absolument pas possible aux membres, du moins aux membres féminins, du Triumvirat de se retrouver en compagnie de Gryffondors sans que les choses dégénèrent. Non, il n’est même pas correct de dire cela. La vérité était que les deux jeunes Serpentards détestaient les bouseux avec qui elles étaient obligées de cohabiter dans l’enceinte du château, mais plus que cela elles haïssaient ceux qui osaient se croire capables de les affronter. Bien sûr il y en avait très peu. Il est encore plus évident que les quelques qui avaient voulus se mesurer à elles avaient été réduits en bouillie. Pour en revenir à nos moutons, ou plutôt à nos serpents, il faut dire qu’Eden avait plus que moyennement apprécié la réaction de Vastare lorsqu’il avait été pris en flagrant délit de copinage avec la petite Gryffondor. Il est évident que la jeune femme ne pouvait comprendre le lien qui les unissait de par leur lieu de naissance, cependant cela n’eut pas posé de problème si Vastare ne s’était offensé des sous-entendus de ses deux compagnes.

Certes, l’idée de pulvériser cette morveuse est bien forte. Je pense qu’il faudra que tu fasse preuve de beaucoup plus de persuasion si tu veux qu’on épargne cette pouilleuse.

Eden ne voulait pas l’admettre, mais depuis qu’elle s’était jointe aux deux autres membres du Triumvirat, elle était devenu d’une impulsivité plus qu’extraordinaire. Pouvant changer d’humeur en une fraction de seconde, elle était totalement capable de se laisser emporter par ses émotions et de commettre quelque acte qu’elle aurai regretté par la suite. Si seulement regret était un mot qu’elle connaissait. Difficile à dire…

Désormais, non seulement allait-elle devoir s’occuper de la petite Gryffondor, mais en plus elle s’était débrouillée pour se trouver deux copains en cours de route. Débarquant de nulle part, deux jeunes hommes d’à peu près leur âge venaient d’arriver. Ils semblaient avoir tout de suite compris les tenants et les aboutissants de l’histoire. Ou du moins ils avaient compris que les deux descendantes de Salazar ne se laisseraient pas marcher sur les pieds. Un léger sourire en coin accueillit l’intervention des chevaliers servants de l’Italienne.


Oh regarde Rachel ! La morveuse à des amis. Mais c’est qu’ils sont dangereux dis-moi… Roh, tu as peur toi aussi ? Oh oui, partons vite en courant tellement ces messieurs sont effrayants ! Vite vite ! Dépêche toi ! Vastare, il faut que tu viennes aussi. Je crois que ces messieurs ont l'intention de t'arracher la tête!

La voix qu’avait prise Eden n’était pas sienne, loin de là. Le flot de paroles semblait être un savant mélange de petite fille de 4 ans innocente et d’ironie personnelle. Bien sûr elle n’avait pas plus peur de ces deux messieurs que d’une paire de moustiques amoureux. D’ailleurs la situation lui semblait deux fois plus comique maintenant qu’ils étaient là. Non pas parce que cela voulait dire qu’il y aurai plus de sorts lancés, car cela était inévitable, mais parce que cela voulait dire qu’elle aurai plus tard un moyen de pression sur chaque membre de ce trio doré. La pression était quelque chose qu’elle ne préférait pas aux sorts car rien n’est mieux qu’un peu d’exercice, mais cela pouvait toujours être utile.

Rachel les avait défendu comme il le fallait. Eden n’avait rien à ajouter à cela et enchaîna directement après elle pour un sort. S’attaquant au garçon non touché précédemment par sa co-garce, elle lança un simple Levicorpus à l’attention du jeune homme avant de se demander si finalement elle n’aurai pas du directement employer l’artillerie lourde.

Oh ma chère, je sens que tu vas avoir l’occasion de faire quelque chose de plus conséquent dans une minute !

Par ces pensées, Eden venait de sceller un combat qui était désormais inévitable car déjà entamé. Jetant un coup d’œil à Rachel, elle haussa un sourcil d’un air entendu. Elles savaient désormais toutes deux quoi faire. La blonde se débrouilla pour fixer un instant Vastare de ses yeux glacés et lui faire part ainsi de la marche à suivre.



HJ : On se concerte hein mes chers deux acolytes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Sam 5 Avr - 17:42

Mahre, son compagnon de toujours, n’avait pas tardé à rejoindre Kévin, ce qui eu pour bel effet de le calmer dans sa colère… Il suffisait d’un regard de ce gars pour que Kévin retrouve un calme intégral, et il en avait bien besoin. Heureusement qu’il était à ses côtés, il ne serait pas trop de deux pour démontrer au Trium qui étaient les plus forts.

« Trium Viera hein... évidemment, il n'y a qu'eux pour s'en prendre à une élève de troisième année ! Je sais que les serpentard sont pitoyables, mais à ce point là... ça relève du record ! Allez assez joué, maintenant dégagez de là. »

La provocation de Mahre fut sans appel. Kévin échangea un sourire amusé avec son compatriote… Il ne changerait jamais, ça ne faisait aucun doute. La provocation était sans doute son point le plus fort… Mahre était un vrai dieu de ce côté. Mahre avait prit une place très stratégique, de sorte que les deux griffons encadraient la jeune Nikita, qui n’avait rien à faire ici. Elle risquait d’être prise entre deux feux ! Kévin lui attrapa l’épaule et tira un bon coup, pour qu’elle soit obligée de reculer suffisamment pour être en une plus forte sécurité.

Reste en arrière Nikita…

Kévin pénétra son regard dans le sien, un regard sérieux, qui laissait voir à Niki l’importance de ses dires. Elle ne devait pas intervenir, quoi qu’il arrive, car Kévin ne pourrait pas la protéger… Il avait promis, et il tiendrait promesse. Rien n’allait arriver à Niki tant que Kévin était debout. Un pacte d’amour était incassable, et le Trium avait eu tort d’essayer ! Kévin avait peur pour celle qu’il considérait comme sa sœur, peur qu’il n’avait jamais ressentit pour sa personne…

« Vous êtes bien téméraires pour oser vous adresser à nous de la sorte. Vous n’avez donc pas entendu notre réputation ou avez vous préférez l’ignorer, trop prétentieux pour vous avouer qu’il y a bien plus fort que vous. »
Tu es bien imbue de ta personne… Tu ferais mieux de ne pas oublier ce qu’est la vraie force.

« Demandez à toutes ces petites têtes que nous avons écrasé ce qu’ils en pensent. Ceux qui ont eu la malchance de nous croiser dans les couloirs, les autres ayant trop peur de nous affronter. » Laisse-moi rire… Là est toute votre lâcheté… Massacrer des personnes seules, ce n’est que ça votre force ? Les Serpentards étaient d’un pitoyable incroyable, arrogant comme pas un… Ne comprenaient-il pas que sous-estimer leur adversaire allait être la raison même de leur défaite ?

« Oh regarde Rachel ! La morveuse à des amis. Mais c’est qu’ils sont dangereux dis-moi… Roh, tu as peur toi aussi ? Oh oui, partons vite en courant tellement ces messieurs sont effrayants ! Vite vite ! Dépêche-toi ! Vastare, il faut que tu viennes aussi. Je crois que ces messieurs ont l'intention de t'arracher la tête! »
L’ironie n’était nécessaire dans cette phrase sombre idiote… Tu ne le sais sans doute pas mais elle n’est pas dénuée de vérité.

« Arata Erpente » !

La bataille de Poudlard commençait donc ? Les Serpentards allaient enfin connaître les affres de la défaite et du remord, à leur risque et puéril. Le sortilège de Rachel partit rapidement. Kévin était un duelliste déjà trop pratiquant… La recherche des ennuis en était-il la cause ? Sans aucun doute… Il dégaina rapidement sa baguette, la pointant sur Rachel, et le sort partit, vif comme l’éclair. Rachel s’en brûlerait la rétine !

Lumus Solem !

Le sortilège fut particulièrement réussi, et une lumière aussi dense que le soleil frapperait les yeux de Rachel… Mais Kévin n’eut pas le temps de savourer ce moment, car le sortilège de Rachel fut tout aussi rapide que le siens… Il fut frappé de plein fouet, se sentant décollé de plusieurs mettre en arrière. Il tendit la main gauche, libre de tout encombrement, alors qu’il allait toucher le sol. Réflexe de poursuiveur, il plaqua sa main au sol, avant de rouler en arrière.

Merci O’Marra…

La rapidité du moment fut saisissante... Kévin se retrouva vite dans une position accroupie, légèrement en arrière, trop en arrière à son gout puisqu’il était désormais derrière sa protégée… Sa baguette était tendue vers le Trium, et Kévin était prêt à réagir à toute attaque. Le calme de Kévin était absolu, et il sentit une analyse et un contrôle de la situation total. Comme à son habitude, Kévin ne semblait pas s’inquiété de quoi que ce soit, mais cette fois ci c’était faux… Il s’inquiétait bien pour quelqu’un…

Nikita…


HJ/ Maintenant Mahre, Vastare puis Nikita Smile /HJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Lun 7 Avr - 19:02

A présent tout se passait très vite. Chacune des deux serpentards répondirent à leur façon aux mots des deux garçons, chacune différement. Puis tout commença. Vastar et Nikita qui étaient arrivés avant les quatre autres, n'avaient pas vraiment eut le temps de réagir, ce qui ne saurait tarder. D'ailleurs, Kévin avait prit soin de mettre Nikita en arrière, même si Mahre n'était pas forcément d'accord avec cette façon de faire. Si on la protège toujours, elle n'apprendra jamais à se battre, ce qui ne lui serai pas inutile... un régard complice en direction de la plus jeune du trio doré, et un sourire en coin lui indiqua qu'elle avait le consentemment de Mahre pour désobéir. Bon, forcément, il ne faut pas toujours écouter cet adolescent. De toute façon, je ne pense pas qu'on soit de trop pour parvenir à battre ces trois là... Vu comme c'était parti, la bataille n'était certainement pas gagnée d'avance, pour un camp comme pour l'autre, malgré ce que pouvaient en penser les membres de chaque alliance.

A peine cette pensée terminée qu'un sort vrilla non loin de lui, se dirigeant tout droit sur... Kévin. Celui-ci avait fait preuve d'une rapidité surprenante et avait immédiatemment riposté... ce qui ne l'empêcha pas de subir le sortilège ennemi. Cela ne sembla pas étrange au gryffondor, qui connaissait bien les capacités de son ami, notamment en ce qui touche les sorts de protection et de métamorphose. Et machinalement, il s'était tourné vers son camarade qui avait attérit quelques mettres plus loin... grave erreur. Effectivement, c'est la prononciation d'un nouveau sort, cette fois par la blonde du trium de serpentards qui le ramena dans l'action. Mais une demi seconde trop tard, puisqu'au moment où une injure lui traversa l'esprit en se rendant compte de ce qui allait se passé, qu'il se retrouva déjà en l'air, pendut par les pieds. Et merde ! A chaque fois il est pour moi celui-là ! En effet, on pouvait dire qu'il lui était arrivé un très grand nombre de fois d'être victime du fameux levicorpus. Sort qui s'accorde étrangement bien avec son caractère. C'est certainement ce qui l'avantagea. Car à l'endroit ou à l'envers, il se sentait toujours dans son élément - même si l'idée de pouvoir être mené à la baguette par quelqu'un ne lui plaisait pas. Allez mon gars, c'est pas le moment de flancher ! Puisque c'était ainsi, il lui fallait bien régir, et il ne mit pas longtemps avant de riposter.


Deserticis !

Bien sûr, il n'était pas aisé de viser une personne alors qu'on a la tête en bas, et qu'on est suspendu par les pieds, dans le vide. Cependant, le gryffondor qui était également habitué au quidditch, ne fut pas aussi gêné qu'un autre l'aurait été de cette situation assez particulière. Il sera toujours temps de me sortir de là plus tard ! Bizarre ? Et bien oui, Mahre n'a pas vraiment le même sens des priorités que le commun des mortels. D'ailleurs, il ne se situ pas dans la norme, ce qui l'aidera sans doute dans de pareils circonstances. Et la première chose qu'il fit ne fut même pas de vérifier si son sort avait atteint sa cible, mais plutôt de vérifier dans quel état se trouvaient ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Ven 11 Avr - 15:04

Vastare avait tenté de maintenir le calme dans une situation très tendue. En vain. Les évènements n'avaient pas joué en sa faveur, en plus de ses deux vipères, deux gryffondor s'étaient sentis obligés de venir aux nouvelles. Les paroles d'apaisement du jeune homme n'avaient eu aucun effet. Tout s'enchainait très vite, avec la fougue qui caractérisait chacun des protagonistes. Résigné il ne fut pas surprit le moins du monde lorsque Rachel lança les hostilités. Un sort simple mais qui fait toujours son effet vint frapper Kalimane, alors que celui-ci tentait d'aveugler le serpent. Comme une évidence, Eden avait enchainé ne laissant pas au doute le temps de s'installer. Marhe se retrouvait suspendu la tête à l'envers mais s'en accomodait fort bien en ripostant d'un Deserticis fort hasardeux, compte tenu de la posture du jeune homme. Cependant, chance ou habileté, le sort s'était dirigé droit vers Vastare, resté parfaitement immobile jusqu'alors. Un pas de côté et le sort fusa se perdre dans les profondeurs du lac.

Le Serpentard constata que Kevin avait écarté Nikita de la bataille, sans ménagement, ni même consentement. Il surprotégeait visiblement la jeune fille, mais réalisait-il seulement le déséquilibre qu'il créait en agissant de la sorte?

Tu es sûrement persuadé de pouvoir vaincre toute l'école seul avec une main liée dans le dos? Ton orgueil te perdra toi mais également tes amis...

Conséquence de cette etrange stratégie, Nikita qui aurait dû occuper Vastare ne pouvait réagir, aussi le Serpentard était libre de choisir sa cible qui se retrouverait dès lors submergée...

C'est de l'inconscience... A quoi sert-il de mordre la poussière pour protéger une personne qui se retrouvera isolée une fois le genou mis à terre...?

Balayant ces questions qui au final ne le concernaient pas, il allait entrer dans la bataille, les sens en alerte, les réflèxes aiguisés afin de répondre à toute éventualité. Voyant Mahre en difficulté et proche de lui, alors que Kevin était bien plus en retrait, il décida d'enfoncer un peu plus le premier nommé afin d'isoler définitivement le second, obstacle à un combat en égalité numérique. Mahre semblait plus malin, ou du moins plus mature et par conséquent plus dangereux, lui qui semblait désapprouver cette mise à l'écart.
Appliquant cette stratégie Vastare droit, le bras tendu, siffla:

Coupia.

Le sort fusa rapidement en direction de Mahre, toujours suspendu et étonnament plus attentif à la santé de ses amis qu' à l'action elle même. Avait-il seulement remarqué le sort...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Ven 18 Avr - 21:07

Lei avrà i grandi problemi piccola... A partir de ces mots, les évènements s'étaient enchainés à vive allure. En peu de temps, les italiens étaient rejoins par deux serpentardes, visiblement ami avec le jeune homme. Et puis pourquoi aurait-elle des ennuis la petite italienne ? Rien de mal, elle faisait, si ce n'est peut-être d'avoir échanger quelques mots affectueux avec son comparse latin. Nikki ne connaissait aucun des serpentards. L'adolescente n'avait pas tout compris les paroles du jeune homme à ses amies - à savoir " je réglais mes comptes avec cette gamine qui m'a insulté et il se trouve qu'elle vient de chez moi, ce qui dans nos traditions lui vaut de l'indulgence. " Mais qu'a-t-elle fait pour qu'il dise qu'il réglait des comptes? Ce n'était pas réellement le cas. Il était même dans un ton plutôt amical avant l'arrivée de ses vipères. " Morveuse " était une insulte aux connaissances de la jeune fille. Mais visiblement ces serpentards s'en moquaient plus que royalement. Même si les paroles n'étaient pas très chaleureuses, il n'y avait pas de problème apparent, le jeune italien maîtrisait "ses filles".

Jusqu'au moment où deux garçons arrivèrent pour se méler de la conversation. Pas n'importe quel gars par ailleurs, Kévin & Mahre, disciple du lion et amis fidèles de la jeune italienne de 13 ans. " Trium Viera " mais qu'est ce que c'est que ça ? Une organisation peut-être ? Visiblement les jeunes adolescents de Gryffondor connaissaient les serpentards, laissant dans l'ignorance la petite benjamine des lieux. Sans avoir le temps de soupirer ou même d'inspirer, les deux lionceaux avait encerclé la petite italienne - Mahre à droite et Kévin sur la gauche... Mais pourquoi une telle organisation ? ... L'ambiance générale se glaçait petit à petit, les paroles fusaient, le ton montait par la même. Les garçons de Nikita avaient peut-être franchi une limite ? En même temps, cette dernière ne comprenait pas trop ce qui se déroulait sous ses yeux. Venant d'être écarter par l'un de ses amis ... Un premier sort fusa en direction de ... Kevin ... Un second en direction de Mahre ... L'italienne ne suivait plus du tout. Voilà à quoi ressemble un duel ... C'est barbare quand même ... Erf, je choisis de ne pas suivre ce cours et me voilà en pleins dans ce que je n'aime pas ... Allez comprendre...

Le sort de la Serpentarde croisa celui de Kevin, Nikita ne se préoccupait que de ... Le jeune Kevin se retrouva à quelques mètres plus loin... La jeune fille chercha son autre ami - lui aussi venait de prendre un sortilège et se retrouvait percher par les pieds au dessus du sol. L'empêchant nullement de poursuivre le duel. L'intervention des gryffondor n'avaient pas réellement arrangé les affaires de leur amie, puisqu'elle se trouvait à nouveau à la merci des serpentards notamment de l'italien. Les latins se retrouvaient face à face à présent. Allait-il lui aussi lancer un sortilège ? Fallait pas être devin pour connaître ou non les intentions de la jeune Albusi. L'italien devait sûrement s'en douter surtout vu leur petit échange de tout à l'heure en tête à tête... Qu'attendait-il au juste ?

Coupia.

Pourquoi n'avait-il pas visé l'italienne ? Elle était largement à sa portée... Avait-il alors un réel respect pour leurs origines communes ? Nikki dont la sagesse était respectée - se posait des questions - ne sachant que faire dans une situation comme celle-ci. Ses matières de prédilection étaient les potions et la métamorphose. Or, ses connaissances en potions ne lui serviraient pas à grand chose dans ce duel. Et la métamorphose... Le chant d'action de ses connaissance se trouvaient limités pour le moment à cause (ou grâce) à sa chère maman... Que faire alors ? Nikki regarda tout le monde un à un : les deux filles des serpentardes - très concentrées dans leur duel ; puis ensuite un regard pour Vastare ; ses yeux bleutés se posèrent sur Mahre et pour terminer sur Kévin... Suite à cela, l'italienne s'approcha de Vastare encore une fois... En espérant que cette tentavive serait la meilleure... La voix de la sagesse agissait à nouveau...

Arrêtez donc ... Regardez vous ... Vous êtes ridicules à vous battre pour montrer lequel est plus fort ... Nikki se trouvait près de l'italien et le regardait mais se tourna par la suite face à ses lions afin de faire entendre sa voix le plus possible... la sagesse ni plus ni moins...

Mahre ? ... Kévin ? ...

Leblanc aurait honte d'un tel comportement surtout venant des disciples de sa maison. C'est votre honneur que vous souhaitez mettre en valeur ? Ou celui de la maison des lions ? Parce que ce n'est pas la même chose du tout... En agissant de la sorte, vous ne montrez pas votre bravoure, vous vous abaissez au niveau des serpentards qui ne souhaitent que des duels et montrer leur supériorité... Vous valez beaucoup mieux que cela...

STOP maintenant ... Kévin ... Lève toi ... Souhaites-tu faire honneur à ta maison ? Et à moi-même par la même occasion ? Alors ... Libère Mahre de ses sortilèges ... Et partons ...


La jeune italienne s'écarta de son compatriote latin et posa son regard bleuté sur les trois serpentards. Je ne vous connais pas, je ne sais pas qui vous êtes, ni la réputation que vous avez au sein de Poudlard. Sachez que cela ne m'intéresse nullement. Si vous ne supportez pas que je parle à votre ami, vous avez qu'à le tenir à vos côtés... Le problème est résolu pour moi.

L'assurance - dont l'italienne faisait preuve à l'instant - était son côté latin qui lui valait une certaine franchise et un franc parlé à toute épreuve... Elle ne craignait en rien les serpentards ni toute autre maison. Son honneur et son courage, elle venait de le prouver en prenant la parole et en disant ce qu'elle souhaitait. Maintenant, elle leur tournait même le dos, quitte à se prendre un sort, elle s'en fichait. Une fois près de ses amis ...

Andiamo i miei amici ...


Hj : Rachel ou/et Eden - Mahre ou/et Kévin - Vastare ou/et Nikki Hj
Revenir en haut Aller en bas
Eden Twinings
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 102
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 4
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Dim 20 Avr - 21:36

Eden n’en revenait pas. Les deux jeunes Gryffondors s’étaient rebellés directement face au trio de Serpentards. Bien sûr ils restaient les plus forts, les sorts jetés par les deux jeunes hommes aux couleurs dorées n’avaient que peu d’effet sur eux. La supériorité des descendants de Salazar restait entière même s’ils n’avaient pas encore montré le plein effet de leurs pouvoirs. Le Gryffon qu’elle tenait en l’air au bout de sa baguette avait tenté de lui jeter un sort mais bien qu’il ne semblait pas être gêné par sa position malencontreuse, il ne fit pas mouche. Cette tentative énerva Eden plus qu’autre chose. Son regard se fit plus glacial et voyant que ses acolytes réagissaient eux aussi aux vaines attaques des descendants de Godric, elle n’hésita plus un instant.

Du bout de la baguette elle fit monter Mahre un peu plus haut dans les airs. Toujours retenu par une cheville celui-ci semblait commencer à douter de son avenir lorsqu’elle le laissa tomber comme un misérable oisillon tombé du nid beaucoup trop tôt. Il fallait qu’elle passe ses nerfs sur quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Et en l’occurrence ce quelqu’un allait être une paire de Gryffondors un peu trop vaillants. Elle ne faisait plus attention aux autres. Seule dans sa bulle de colère elle s’avançait, baguette à la main, prête à jeter des sorts à tout bout de champs. Un vent s’était levé et faisait battre ses cheveux autour d’elle, auréole trop clair pour une âme trop sombre. Elle se laissa submerger par ses sentiments et ses lèvres, récitant sort après sort, semblaient être les seuls guides de ses gestes. Sa main souple n’avait aucun mal à enchaîner les mouvements qui étaient presque aussi importants que les sorts eux-mêmes. Eden semblait comme possédée par un démon qui n’avait fait surface jusque là. Les bruits alentour s’étaient fait moindres aux oreilles de la garce blonde.


Enchevestro ! Nox occulorum ! Arata erpente ! Suflurico !

Elle avait continué à avancer, malgré tout, ne sachant pas si ses sorts avaient touché leur cible ou pas. A vrai dire elle les avait lancé sur ses trois opposants et pensait bien qu’au moins l’un deux allait être blessé. C’est à ce moment là qu’elle vit Nikita, marchant au milieu de la simili reconstitution de la grande bataille moldue d’Austerlitz. Comment pouvait-elle… ? Elle semblait ne pas plus se soucier des sorts qui fusaient que de sa propre santé. Elle se dirigea vers un de ses amis et leur demanda d’arrêter, disant que prouver leur force de cette façon n’était pas intelligent. Eden tourna lentement la tête vers ses acolytes et éclata d’un rire aussi sadique que glacial. De sa voix grave et dit à la petite Gryffondor qui se croyait capable de tout arrêter par de simples paroles :

Tu es bien vaillante pour parler comme ça. Je crois que tu ne te rends pas compte à qui tu as à faire. Nous sommes les pires Serpentards que tu puisses croiser dans cette école. Nous sommes ceux qui faisons que chaque jours les élèves ont peur d’aller en cours. Nous sommes les seuls capables de faire de ta vie un enfer… Quant à ce que tu dis sur notre maison, sur le seul but qui nous pousse, c’est ridicule. Nous n’avons pas besoin de montrer notre supériorité car celle-ci est toute établie. Salazar était le plus grand des quatre fondateurs et nous sommes les dignes descendants de ce grand homme.

Eden avait bougé, se rapprochant de la petite Gryffondor qui osait la défier. Elle sourit, un sourcil légèrement relevé, avant de tourner les talons et d’aller se poster à côté de ses camarades verts. Elle savait que s’ils ne réglaient pas leur compte à ces petits pouilleux insolents à cet instant présent, ils le feraient plus tard avec plus de joie qu’il n’en serait éprouvé s’ils le faisaient maintenant. La blonde du trio regarda tour à tour Rachel et Vastare, attendant une réaction de leur part, mais en même temps elle restait attentive aux deux Gryffondors qui semblaient se plier si facilement aux volontés de la petite Italienne. Quoi qu’il arrive elle savait que le Trium pourrait les écraser en deux temps trois mouvements. Il n’y avait pas à chercher, ils avaient la férocité et le sadisme dont les Gryffondors manquaient gravement. Cela leur ferai toujours défaut dans un combat contre plus vil qu’eux.

On les laisse partir ?

La réponse n'était pas aussi évidente qu'elle aurait du l'être. Elle comptait beaucoup sur la réaction des garçons de Gryffondor pour déterminer leur marche à suivre. D'une certaine façon cela l'énervait. N'était-il pas pathétique pour des Serpentards d'attendre une réaction venant de petites larves pareilles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Heartwood
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 91
Age Roleplay + Sorts : 17 ans sorts 1 2
Points Prestige : 1
Date d'inscription : 12/12/2007

Profil du Sorcier
Points de vie:
100/100  (100/100)
Points de mana:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Jeu 8 Mai - 22:25

Les choses n’allaient pas comme il faut selon Rachel, déjà le petit Gryffon avait osé tenter de l’aveugler avec son sortilège de lumière, heureusement qu’elle avait de bons réflexes pour lancer automatiquement le contre sort :

Nox tenebrae!

Et la lumière du soleil aveuglante s’éteignit presque automatiquement, mais s’en était pas finit, il lui fallut quelques instants après éviter à nouveau un sort lancé par l’autre Gryffon, au vu de sa gestuelle, il ne l’avait pas visé volontairement.

Et en plus il n'est pas doué, en même temps j’aurais été très étonné du contraire.

Mais le pire dans tout ça fût l’intervention de la jeune Gryffondor, la petite italienne avec laquelle elles avaient surpris leur acolyte, cette petite qu’elle avait presque oublié dans l’empressement du combat, elle tentait de les raisonner, de leur faire arrêter le massacre, mais il était trop tard, la machine était lancée, incontrôlable, inarrêtable.

Pour qui elle se prend celle là, elle croit qu’elle va nous arrêter avec ses belles paroles…


Mais elle n’eût pas à réagir, Eden s’en chargea et exprima relativement bien sa propre pensée jusqu'à ce que celle ci prononce des mots qui ne lui ressemblait guère, "On les laisse partir ?"

Comment ça on les laisse partir, ça va pas non, on commençait à peine à s’amuser…

La seule chose qui se lisait à présent sur le visage de Rachel était cette expression de surprise, ce n'était pas dans les habitudes de la blonde du trio de laisser tomber leur proie aussi rapidement, c'est pourquoi elle répliqua presque automatique avec une voix tout aussi sadique qu’à son habitude.


Tu rigole ??

Non il n’en était pas question, non elle n’en avait pas finit avec eux, elle n’avait plus envie de jouer maintenant, la colère, la rage bouillonnait dans ses tripes, s’en était assez, assez de ces petits prétentieux, il était temps de leur montrer de quoi ils étaient capables tous les trois, de quoi elle était capable. Un regard à ses deux acolytes et tout devient clair, du moins pour eux avant que le ciel ne s’assombrissent pour les trois autres qui allaient percuter le sol sous peu. Elle leva sa baguette et prononça d’une voix forte et glacée, les yeux aussi sombres que la nuit qui allait bientôt s’abattre sur eux.

Tectonic !

Le sol se mit à trembler fortement, craqueler, se fissurer par endroit. Elle avait mis beaucoup de puissance dans son sort, si bien que seuls ceux qui venaient d’être avertit, c’est à dire ses acolytes, restèrent debout, les autres s’écroulant misérablement sur le sol dût à la puissance du choc.

Un nouveau regard vers ses serpents, il était temps, temps de leur faire comprendre une bonne fois pour toutes quels adversaires se tenaient en face d’eux, ils étaient en position de force et il était temps qu’ils en prennent conscience, on ne joue plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://potteroleplay.actifforum.com/biographie-des-personnages-f
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Dim 18 Mai - 12:37

Bon, récapitulons. Peu de temps après le début du combat, Mahre avait été victime du sort levicorpus, et se retrouvait donc avec les cheveux dressés sur la tête - enfin tout dépend du sens dans lequel on le regarde - les pieds en l'air et la tête en bas. Position pas franchement confortable mais pas pour autant incommodante. Comme il n'avait pas grand chose d'autre à faire tant que la blonde n'avait pas décidé qu'elle en avait assez de le maintenir dans cet état, il s'occupait plus de celui de ses acolytes et de ses assaillants. Quand il vit que Vastare pointait sa baguette vers le ciel, mais qu'avant de pouvoir atteindre un quelconque oiseau ou balai, ce serait le gryffondor qui serait touché par le sort qui venait d'être prononcé, il eut tout juste le reflex de tourner la tête dans la direction opposée au serpentard ; puisque de toute façon, il allait être compliqué de prendre ses jambes à son cou. Et même si au moment où le sort rencontra son corps la douleur ne fut pas des plus supportable, cela lui permit tout de même de minimiser les dégâts ; ce qui ne l'empêcha de lâcher un juron non contrôlé à l'intention du garçon en vert. Connard de merde ! La politesse ? Bah, dans ce genre de situation, c'est pas ce qu'il y a de plus important. Je me souvenais plus que ça faisait aussi mal cette connerie ! Mais les membres du trium n'avaient pas l'intention de s'en arrêter là, puisque déjà, Mahre voyait le sol s'éloigner de plus en plus. Bon bien sûr, ce n'était pas le sol qui bougeait mais bien lui. Et comme on dit, ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces. L'adolescent savait quelles étaient les intentions de Twinings, sans pouvoir pour autant s'en sortir. Alors au moment où il sentit que plus rien ne le retenait, c'est le bras droit qu'il mit en avant, protégeant ainsi sa seule arme - la baguette bien sûr - qu'il maintenait en arrière dans sa main gauche. Ouch... je me serai bien passé de cette chute !

Il se releva d'un bond et fit quelques pas un peu bancaux, évitant ainsi un sort qui se dirigeait vers lui. Mais ce n'est pas ça qui attira son attention. Non non, c'est évidemment la prise de parole de la plus jeune, qui incarnait une fois de plus la voix de la sagesse. Tout le monde l'écoutait, et même si les serpentards ne semblaient pas partager le même point de vue que la jeune fille, ce n'est pas pour autant qu'ils ne faisaient pas attention à ce qu'elle racontait. Honneur personnel ou de la maison ? Honte pour le directeur ? Abaissement au même niveau que leurs rivaux ? Des questions qui ne traversent que rarement, pour ne pas dire jamais, l'esprit du gryffondor qui agit plus en fonction de ses impulsions que du bon sens.

Mahre profita du moment où Nikita s'adressa au disciples de Salazar pour se rendre compte de son état physique. C'est surtout le côté droit qui a souffert, laissant l'autre moitié presque intacte. Quelques coupures sur le torse et le bras, et une au niveau de la cuisse, sans oublier le piètre aspect qu'offre à présent sa robe de sorcier, déchirée à maints endroits. Et cerise sur le gâteau, un poignet inutilisable. Quand il s'en rendit compte, il l'observa sous tous ses aspects pour en venir à la même conclusion. Bah de toutes façon tant pis, ça se répare facilement ce genre de truc. Ce garçon a toujours été dans le genre casse-cou, et ce n'est certainement pas la première fois que ce genre de bobo lui arrive, c'est pour cette raison qu'il ne s'en inquiète pas outre mesure.

Une fois le discours de la gryffon terminé, Mahre se tourna vers celle-ci pour ne dire qu'une seule chose.


Je suis désolé Nikki, mais c'est trop tard. Les hostilités sont lancées, ce ne sont plus les mots qui suffiront à les arrêter.

Et comme pour confirmer cela, la brune, seule personne à qui Mahre n'avait pas eut affaire, lança un énième sort, qui eut pour conséquence de renverser les trois sorciers portant les vaillantes couleurs de Godric. C'est dans ce genre de moment que j'aurai préféré être encore pendu par les pieds... A quatre pattes par terre, les coudes légèrement égratignés, il s'empara de sa baguette qu'il avait lâché au moment de la secousse, mais qui par bonheur n'avait eut à subir aucune casse, et la pointa vers un caillou non loin de lui qui devait tout juste avoir la taille du poing de la jeune italienne. Waddiwasi ! Ce qui eut pour effet de propulser le projectile à la vitesse d'un nimbus 2000 lancé à son maximum en direction de l'estomac de Eden. Pourquoi elle ? Simple vengeance. Hors de question de les laisser s'en tirer aussi facilement ! Il serait peut-être temps de prendre les choses en main ! Pourquoi fallait-il que cet adolescent soit aussi borné ? Bonne question, mais quand il a quelque chose en tête, c'est difficile de le faire changer d'avis. Et là, il n'avait pas envie de laisser une victoire aussi simple aux trois serpentards.

Il jeta un regard en direction de ses deux amis pour voir s'ils s'en sortaient, mais reporta immédiatement son attention sur le trium qui leur faisait face. Il savait que ça n'allait pas plaire à Nikki, et c'est pour cette raison qu'il la laissait se débrouiller seule, sans se soucier plus qu'il n'était nécessaire de son état. Là dessus il n'était pas d'accord avec Kévin, et préférait que la jeune fille soit à leurs côtés plutôt qu'en retrait. Et son jeune âge comparé à leurs adversaires ne jouait pour lui pas un grand rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Jeu 22 Mai - 18:35

" - Tu es bien vaillante pour parler comme ça. Je crois que tu ne te rends pas compte à qui tu as à faire. Nous sommes les pires Serpentards que tu puisses croiser dans cette école. Nous sommes ceux qui faisons que chaque jours les élèves ont peur d’aller en cours. Nous sommes les seuls capables de faire de ta vie un enfer… Quant à ce que tu dis sur notre maison, sur le seul but qui nous pousse, c’est ridicule. Nous n’avons pas besoin de montrer notre supériorité car celle-ci est toute établie. Salazar était le plus grand des quatre fondateurs et nous sommes les dignes descendants de ce grand homme. "

Et bien, en tout cas, elle y croit vraiment beaucoup à son discours. Je suis très impressionnée en faite ! Oui, puisque je l'écoute parler me raconter son incroyable réputation. De toute manière, cela ne change rien à mon problème, j'en ai pas d'ailleurs ! Je ne les connais pas et je m'en contre balance par la même. J'ai toujours fait ma petite vie dans le chateau sans être ennuyer par quelqu'un et j'ai la ferme attention de continuer. Et puis, j'ai beaucoup de chose à préparer pour demain, alors j'ai bien l'intention de partir. Quoi que vous en pensez et j'emmène mes amis avec moi ! La jeune italienne en était persuadée ; pourquoi toujours régler les choses avec des duels qui ne mènent nulle part, tant de violence pour tant de violence, inutile par ailleurs. Bien sûr qu'ils vallaient mieux que cela, même Juliette aurait approuvé ses propos, le trio rouge et or n'a pas à se rabaisser de la sorte en s'efforçant d'entrer et de rester dans des jets de sorts pitoyables. Ils valaient bien mieux que ça, persuadée, elle l'était...

A la question " on les laisse partir ? " ; les oreilles de la jeune italienne avaient cru un instant rêvé... Comme si elle avait besoin de leur permission pour partir ; vous le croyez ? ... A la réponse " tu rigoles ? " L'adolescente savait que ce n'était pas un rêve, la baguette levé, un regard échangé et porté ; finalement le sort lancé... Conséquence de ce dernier, les lionceaux se retrouvaient au sol sans avoir pu calculé quoi que ce soit... Nikita, d'un regard, chercha Kévin ainsi que son autre moitié Mahre... Un autre sort fusa de la baguette de son ami. Pourquoi fallait-il que cet adolescent soit aussi borné ? Question que l'italienne se posait car elle voyait son autre qui essayait d'amener sa baguette à lui pour enchainer derrière son ami. Pourquoi sont-ils aussi tétu ces garçons ?

D'un regard attendrissant, Nikita observa Kévin, arrête s'il te plait, ne continue pas, ne fait pas ça... La jeune fille connaissait malheureusement ou heureusement ses amis, fallait qu'elle prenne les choses en main sinon cela se terminerait en catastrophe. Celle-ci abaissa la baguette de son autre, de force. Essayant de lui remémorer par le regard, une soirée qui avait passé à rigoler, la toute première soirée, et ils avaient terminer en silence, admirant la danse des flammes et les murmures de l'histoire. A ce souvenir, les lèvres de la jeune italienne dessinèrent un magnifique sourire, oubliant sa douleur au poignet. L'espace de quelques secondes, Kévin avait aidé sa jeune amie à se relever. Elle était bien décidée à partir même après avoir subit ce sortilège. Même avec cela, l'envie de répliquer ne gagna pas du tout son coeur, au contraire, la demoiselle était désolée pour les trois serpentards, leur faisant face.

Juliette n'aurait sûrement pas approuver non plus le comportement de ses amis masculins, quoi que peut-être en faite... Toujours est-il que Nikki serra la main de Kévin pour l'obliger de force à la suivre. Car sinon il aurait déjà lancer un sort quelconque. Sans se préoccuper de sa propre douleur à cause de sa chute, elle poussait son autre vers le château. Tu ne discutes pas, merci ! Et puis se tournant vers Mahre, elle lui demanda de suivre, implorant avec son regard bleuté pour qu'il ne résiste pas cette fois-ci ! Rentrons s'il te plait ! Je crois que j'ai mon poignet qui est foulé ou cassé.. Peu importe, viens... Et Kévin essaya de répliquer " pas de peu importe, ils vont payer "... Avance au lieu de dire des aneries, merci ! Les lionceaux marchaient en direction des serpentards, essayant de les ignorer. A leur hauteur, Nikita entrouva les lèvres et laissa quelques notes volées.

Merci pour le poignet foulé, c'était un honneur ! Vous pouvez être les plus redoutables serpentards du château mais quand bien même, je rentre et mes amis viennent avec moi ! Votre duel prend fin maintenant...

Avec un mètre soixante cinq, elle s'efforçait de faire avancer ses amis qui étaient assoiffer de duels, de réglement de compte. Normalement, ils forment un quatuor, mais ce jour là, la jolie Juliette n'était pas avec eux, au grand désespoir de l'adolescente, qui aurait souhaiter un coup de main pour ramener dans la salle commune, tout le monde, sain et sauve mais c'était sans compter sur l'entêtement des adolescents, bornés et impulsifs. Ils continuèrent de marcher en direction des marches qui allaient les amener à l'entrée du château... Peut-être qu'un jour le quatuor fera entendre son rugissement... Pour le moment, il était l'heure de discuter de ce qui venait de se dérouler à l'extérieur...


Hj : Terminons ce RP mes amis Razz Hj
Revenir en haut Aller en bas
Vastare Alterus
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 116
Age Roleplay + Sorts : 16 ans sorts 1 2
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   Sam 24 Mai - 1:35

Les filles du Trium étaient déchainées. Vastare venait d'atteindre sa cible, et Mahre perdait du sang, sans pour autant renoncer au combat. Courage, ou stupidité, c'est selon. Eden, visiblement en rage pilonnait ses adversaires à grands renforts de sorts hasardeux, mais elle semblait compter sur le nombre. Nikita, la Gryffondor transalpine venait de tenter de calmer les hostilités. Elle ne reçut que le mépris des deux vipères du Trium. Rachel, tout en dextérité avait projeté leurs adversaires au sol. Le Trium si souvent divisé triomphait, Nikita ne se battait pas, Mahre, vaillant se retrouvait submergé, et Kévin perdait son objectif de vue en surprotégeant l'italienne.
Le panorama était parfait, Eden avait rendu le poignet de Mahre inutilisable, et le mâle du Trium n'avait pas tardé à corser l'addition pour le Gryffondor. Les multiples coupures qui ornaient sa robe, et faisait couler son hémoglobine témoignaient de la violence du sort.
Kevin, lui, était uniquement marqué par l'Arata Erpente reçu en début de combat, mais n'eut pas la possibilité de poursuivre cette rixe perdue d'avance, Nikita était résolue, et semblait posséder une grande influence sur les deux disciples du lion. Néanmoins, Mahre ne succomba pas à la première injonction de sa cadette, et lança un sort de Waddiwasi en direction de la blonde Serpentard.

Protego!

Le mâle du Trium, accessoirement petit ami de la dite Eden, avait réagit rapidement, bloquant le sort de Mahre avec autorité. Concentré, il fit dévier le caillou de la superbe créature, et ce dernier partit se fracasser contre la protection magique.
Vastare fit un sourire en direction d'Eden, la modestie n'était pas la qualité la plus développée chez lui, puis il reporta son attention sur les Gryffondor. Ceux-ci semblaient prêts à retourner au combat, et tomber, baguette en main. Mais l'italienne en avait décidé autrement, et réitéra sa tentative pour trouver une issue non-violente.
Elle ne semblait pas souhaiter ramasser ses amis sur le champ de bataille, pour qu'ils puissent assouvir leur désir d'héroïsme. Elle concevait les choses autrement, et les invitait à mépriser leurs agresseurs, afin de remporter "leur combat".
Le tout déclenchant l'hilarité au sein du Trium. Hilarité qui redoubla lorsque Nikita fit part de sa probable fracture du poignet. Les vipères se régalaient, c'était du pain béni pour elles, leurs adversaires souffraient, elles s'en réjouissaient.


Et tu penses en faire des agneaux avec des mots...

Autant Le défier en duel, Lui, elle aurait plus de chances de succès. Elles étaient méchantes, froides, insensibles, et n'aimaient rien de plus que se délecter de la souffrance d'autrui. Lui était ambitieux, avide de pouvoir et de domination, insensible et pragmatique à l'extrème, lucide et doté d'une inhumanité inquiétante.
Cependant, Nikita Albusi était la seule italienne du château qu'il avait eu l'occasion de croiser, et il en tirait une certaine retenue, toute compensée par la hargne de ses coéquipières.
Tous trois alignés à la perfection, l'écusson de leurs robes scintillants à la lumière de l'astre solaire, ils n'avaient jamais semblés si soudés, et prêts à se battre les uns pour les autres.
Vastare sentait le doux parfum de la victoire, et les Gryffondor amorcèrent leur départ, sous la conduite de l'italienne, sous le regard narquois du Trium.
Il voulait marquer le coup. Reflechissant rapidement, il eut une idée simple mais qui ne manquerait pas de piquer au vif l'orgueil des lions.
Agitant sa baguette il fit apparaitre des lettres qui tournoyèrent devant le visage des Gryffondor avant de se ranger en cet ordre:

I.T'S B.E.E.N A P.L.E.A.S.U.R.E C.O.W.A.R.D.S.

Il découvrit un sourire franc, dément, il se laissait rarement aller de la sorte, mais il avait décidé de profiter de cette situation cocasse... Riant aux éclats, le Trium avait oublié ses tensions, et faisait montre de ses capacités, lorsque l'entente régnait, ce qui était bien malheureusement trop peu souvent le cas...
Le trio rouge s'éloignant sous les quolibets du trio vert, rythmé par les eclats de rires de ces derniers, Vastare s'approcha de ses deux comparses, et dit en un sourire appuyé:

Je crois que c'est une réussite.

Un clin d'oeil complice à ses vipères, il mit une main dans le dos de chacune, les invitant à se diriger vers le chateau, ils rentreraient dans leur salle commune, dans la bonne humeur, au rythme des rires provoqués par le combat encore tout frais. L'humeur était au beau fixe, l'entente cordiale, il fallait en profiter, ça ne durerait pas...


HJ: RP terminé, à verrouiller HJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le venin est-il un poison mortel ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le venin est-il un poison mortel ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Parfums de Dame Selim ?
» CATALOGUE : Poisons - Armes - Assassinats
» Isara, ou la femme venin [finie]
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Lames suintantes + poison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'École de sorcellerie Poudlard :: Parc et lac de Poudlard-
Sauter vers: